​[Ahmed O. Daddah : « toutes les composantes de la Mauritanie sont victimes d’injustice »]

, par  masterEveil , popularité : 15%

Le président du rassemblement des forces démocratiques Ahmed O. Daddah a déclaré samedi soir que « toutes les composantes de la Mauritanie sont victimes d’injustice », ajoutant que l’arbitraire devait s’arrêter.

Ahmed O. Daddah s’exprimait lors d’un meeting organisé par l’opposition samedi, précédé par trois manifestations qui ont sillonné des artères de la capitale.

O. Daddah a ajouté que les présidents des formations politiques sont sortis aujourd’hui dans ces manifestations pour marcher côte à côte avec les masses pour exiger les intérêts du pays et ses populations.

Dans son discours le président du RFD a évoqué la question des droits de l’homme et les libertés en Mauritanie précisant que l’atteinte à l’unité nationale est un fait dangereux, appelant à s’éloigner de tout ce qui pourrait affecter la cohésion entre toutes les composantes de la société mauritanienne.

Il a réaffirmé que la lutte pour la liberté se poursuivra précisant que parmi ceux qui participent aujourd’hui à ces marches des mauritaniens qui ont milité pendant 25 ans pour la liberté et que les dirigeants se sont battus depuis longtemps contre l’esclavage.

O. Daddah a demandé la libération immédiate des activistes arrêtés par les forces de sécurité quand ils avaient brandi l’ancien drapeau national lors des manifestations, une mesure inacceptable selon lui.

Le président du RFD a par ailleurs rejeté la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la ville d’Al Qods occupée comme capitale d’Israël.

Saharamedias