Actualités Indice du terrorisme 2018 : la Mauritanie, la moins touchée au Maghreb

, par  masterEveil , popularité : 15%

L’Institut pour l’économie et la paix (Institute of Economics and Peace, IEP) a rendu publique cette semaine la 6e édition de son Global Terrorism Index (GTI), qui se veut « un résumé complet des principales tendances mondiales en matière de terrorisme ».

Cette année, le Global Terrorist Index de 2018 classe la Mauritanie à la 138ème place sur les 163 Etats couverts par ledit rapport.

Elle est suivie du Royaume du Maroc, deuxième au Maghreb, qui occupe le 132e rang, en gagnant neuf places par rapport à son classement de l’année dernière.

L’Algérie se classe au troisième rang en se positionnant quant à elle à la 54ème place mondiale, suivie de la Tunisie, classée 47ème, et de la Libye, 13e dans le monde.

Il est à signaler que les pays les mieux classés sont ceux les plus touchés par le terrorisme.

Le rapport annuel de l’institut australien repose sur quatre indicateurs principaux, à savoir le nombre total d’incidents terroristes au cours d’une année donnée, le nombre total de morts lors d’attentats terroristes, le nombre total de victimes de ces attentats ainsi que les dommages matériels causés par des incidents terroristes au cours d’une année donnée.

Le rapport souligne que l’activité terroriste a commencé à s’éloigner du Moyen-Orient, en particulier après les défaites de l’Organisation « État islamique en Irak et en Syrie », ainsi que d’autres groupes armés. Mais cette activité se dirige notamment vers l’Afrique, et plus particulièrement le Maghreb et la côte ouest-africaine. Le rapport indique à cet égard que la frontière commune entre l’Algérie, le Burkina Faso, le Mali et le Niger est devenue un point chaud d’émergence de groupes terroristes.

Au niveau du monde arabe, l’Irak figure au premier rang des pays les plus touchés par le terrorisme, suivi de la Syrie (quatrième au monde) et la Somalie, au sixième rang mondial. Le Yémen se classe huitième, tandis que l’Égypte est au neuvième rang mondial.

Les victimes du terrorisme en baisse

À l’échelle mondiale, les États-Unis figurent aussi parmi les pays les plus touchés par le terrorisme, occupant ainsi la 20e place mondiale tout comme d’autres pays à l’instar du Royaume-Uni (28e), la France (30e) ou encore la Russie (34e). La Chine arrive au 36ème rang mondial, l’Allemagne au 39ème, l’Italie au 69ème et l’Australie à la 68ème place.

Parallèlement, plus de 20 pays partagent les dernières places du classement, devenant ainsi les Etats les moins touchés par le terrorisme, à l’instar du Bénin, le Botswana, Cuba, la Mauritanie, la Namibie, la Corée du Nord, Oman, le Togo et le Portugal. Les pays les plus touchés outre l’Irak, sont l’Afghanistan, suivi du Nigéria, de la Syrie, du Pakistan, de la Somalie et de l’Inde.

Le rapport a souligné que, bien que le nombre de victimes du terrorisme ait considérablement diminué dans le monde, le montant des pertes causées est estimé à environ 52 milliards de dollars l’année dernière, alors que le chiffre réel pourrait être beaucoup plus conséquent.

Le nombre de victimes d’attaques terroristes en 2017 a atteint 19 000 personnes, en baisse de 27% par rapport à 2016 et de 44% par rapport au nombre record de victimes du terrorisme enregistré en 2014. Le rapport a souligné que le nombre de victimes de Daech a chuté de 52% l’année dernière alors que celui des victimes du terrorisme en Europe a baissé de 75%.

Avec agences 


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)