Adoption définitive de la commission d’enquête parlementaire

, par  masterEveil , popularité : 91%

La commission d’enquête parlementaire a été accréditée, hier jeudi après-midi, au cours de la séance plénière tenue par l’Assemblée nationale à Nouakchott. L’accréditation a été définitive après un délai de 24 heures passé sur la session de notification sans que le bureau de l’Assemblée nationale ne reçoive d’objection d’un groupe parlementaire sur la proposition de recommandation.

Le premier vice-président de l’Assemblée nationale, le député Hamady Ould Meïmou a indiqué au cours de la plénière que l’Assemblée nationale a approuvé la recommandation relative à la création de la commission d’enquête parlementaire avant de passer la parole à l’un des députés qui a présenté le rapport de la commission des affaires économiques.

Ce rapport précise que les valeurs islamiques et démocratiques consacrent le principe de responsabilité et appellent à son application avant de préciser que les commissions d’enquête constituent l’un des importants outils de l’action parlementaire et la manifestation du rôle de contrôle de l’autorité législative. Il assure que la transparence et la bonne gouvernance dans la gestion des deniers publics et le contrôle des gestionnaires sont des facteurs qui soignent l’image de marque extérieure du pays et constituent un message de confiance aux investisseurs.

Le rapport note aussi que la formation d’une commission d’enquête parlementaire vient concrétiser les aspirations du peuple, sa cohésion sociale, protègent les deniers publics et offrent des informations fiables sur leur gestion loin des rumeurs et des échos inexacts.

Après la lecture du rapport, le premier vice-président de l’Assemblée nationale a demandé à l’un des députés de lire le contenu de l’article 123 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale qui définit les procédures relatives à la formation des commissions d’enquête parlementaires.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)