Algérie/Maroc : Ce que pense Tebboune de la fermeture des frontières

, par  masterEveil , popularité : 9%

Le président Tebboune a donné son avis sur la question de la fermeture de la frontière algéro-marocaine, abordant par la même occasion les différends historiques entre les deux pays.
En effet, lors de son entretien avec la chaîne de télévision russe RT (Russia Today), le chef de l’Etat Abdelamdjid Tebboune a évoqué la question délicate de la fermeture des frontières séparant l’Algérie avec le Maroc.

À ce propos, Tebboune estime que la première fermeture de la frontière avec le Maroc a été une réaction douloureuse comme réponse aux actions entreprises de la partie marocaine contre l’Algérie.

« Les Algériens portent une affection sincère pour leurs frères marocains. À titre d’exemple, lorsque l’Algérie a remporté la CAN 2019, les deux peuples frères ont célébré cette victoire dans la communion, à travers plusieurs villes marocaines avec des drapeaux algériens et des slogans algériens, notamment à Rabat, à Casablanca, à Oujda ou encore à Nador. », a affirmé Tebboune, qui estime que la fermeture de la frontière avec le Maroc a été douloureuse.

« Concernant la fermeture des frontières, il était question d’une réaction doublement douloureuse en guise de réponse au comportement de la partie marocaine à notre encontre. Il y a d’ailleurs eu une rencontre [en 1987] entre le président algérien Chadli Bendjedid, président de l’Algérie, Hassan II, roi du Maroc, et en présence du roi Fahd d’Arabie Saoudite, où Chadli avait mis en garde contre une nouvelle fermeture des frontières. », a-t-il avancé.

Le président Tebboune poursuit, en reprochant au Maroc d’avoir accusé les algériens de terroristes et d’avoir planté un couteau dans le dos de l’Algérie. « L’Algérie a été accusée [par le Maroc] de terrorisme alors qu’un pays européen considérait tous les algériens comme de terroristes. Un pays frère n’est pas censé nous porter un tel coup. Cela s’est traduit par la fermeture [des frontières] et l’imposition du visa aux ressortissants algériens. Notre réaction était proportionnée face à cet incident. », explique-t-il.

Tebboune évoque le « Grand Maghreb »
« La continuité de la Tunisie c’est l’Algérie, la continuité de l’Algérie c’est le Maroc, la continuité du Maroc c’est la Mauritanie. La continuité de la Tunisie, du Maroc, de l’Algérie et de l’Egypte, c’est la Libye. », a expliqué Tebboune en laissant ainsi supposer une éventuelle du Grand Maghreb.

« Il est difficile d’être sur la même longueur d’ondes lorsque des anciennes rancœurs sont ravivés par des manœuvres malsaines, des complot avec des ennemis et des liaisons mal-intentionnées. », explique par ailleurs le président qui reproche au Maroc d’avoir d’avoir porté des coups bas à l’Algérie, lorsque cette dernière était en difficulté.

Il souligne en outre que l’Algérie a toujours été droite dans ses bottes et sa position vis-à-vis de ses voisins a été claire depuis toujours. « Nous ne portons aucune animosité envers le Maroc. », a affirmé Tebboune qui garde toujours « espoir » quant à une résolution du conflit entre les deux pays voisins. « Nous gardons espoir, et si Dieu le veut, les problèmes seront résolus », conclut-il.

dzairdaily.com


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)