Armement : Appui miliaire français à la Mauritanie

, par  masterEveil , popularité : 11%

Les locaux de l’État-major général des armées de Mauritanie ont abrité jeudi après-midi une cérémonie officielle de remise d’une aide militaire accordée par la République Française aux forces armées mauritaniennes.
Il s’agit de la livraison d’un lot de dix véhicules tactiques légers tout terrain de type ALTV destinés à la préparation de la mise sur pied de la composante mauritanienne de la force conjointe du G5 Sahel.
La cérémonie a été co-présidée par le Chef d’État-major des armées, le général de division Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed et l’ambassadeur de France à Nouakchott, SEM. Joël Meyer.
Prenant la parole à cette occasion, le général de division Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed, a souligné que les relations que les deux pays entretiennent dans le domaine de la coopération militaire sont exemplaires à plus d’un titre et qu’elles puisent leur force des expériences passées des deux pays, s’enrichissent de leurs intérêts communs et se ressourcent en permanence de leurs engagements actuels contre toutes les formes de menaces que font peser sur la stabilité de nos États des ennemis imprévisibles et déterminés.
Au sujet de l’aide réceptionnée, le Chef d’État-major a précisé qu’elle représente une contribution à l’effort d’équipement nécessaire à la génération des forces et à l’entrainement des unités qui seront déployées pour la lutte contre le terrorisme.
Pour sa part, l’ambassadeur de France à Nouakchott, SEM. Joël Meyer s’est dit heureux de constater que la qualité du partenariat qui unit la Mauritanie et la France en matière de défense, dans le cadre de notre programme d’équipement et de formation, puisse à nouveau se traduire concrètement et fortement, par la remise aujourd’hui de ces dix véhicules ALTV à la République islamique de Mauritanie.
Il a jouté que cet appui matériel est avant tout la reconnaissance de l’efficacité de l’armée mauritanienne pour sécuriser le territoire national et s’inscrit dans le cadre de la volonté des plus hautes autorités françaises de renforcer notre contribution aux efforts collectifs des partenaires sahéliens dans leur lutte contre les groupes armés terroristes et les activités criminelles qui y sont liées.
Après l’échange de discours, le Chef d’état-major général des armées et l’ambassadeur de France ont suivi des explications sur la livraison des voitures et son apport dans l’équipement des unités de combat et des formations spéciales dédiées à la lutte contre le terrorisme et le crime organisé.

AMI