Arrivée à Nouakchott du contingent mauritanien de maintien de la paix remplacé à Bangui

, par  masterEveil , popularité : 0%

La dixième unité de la gendarmerie nationale a regagné Nouakchott, mercredi soir, en provenance de Bangui en Centrafrique, après avoir accompli sa mission au sein des forces de maintien de la Paix de l’ONU dans ce pays africaine frères.

L’unité a été accueillie à l’Aéroport international de Nouakchott ‘’Oum Tounsi’’ par le chef d’Etat-major adjoint de la Gendarmerie nationale, le Général de Brigade Cheikh Diallo, accompagné du Général de Brigade Souleymane Ould Ebouda, chef du bureau des Etudes et des Relations publiques et de nombreux des officiers chefs directeurs et chefs de bureaux à l’État-major de la Gendarmerie Nationale.

L’unité composée de 140 gendarmes dont 11 officiers et plusieurs sous-officiers est répartie en en équipes opérationnelle, médicale, technique et logistique disposant de toutes les compétences et spécialisations professionnelles requises pour ce type de mission internationale de maintien de la paix.

Au cours de sa mission, cette unité a assuré des opérations de maintien d’ordre, de protection des personnes et des biens ainsi que la protection et la sécurisation des locaux des organes de l’ONU, des sièges du gouvernement et des hauts responsables, tout comme elle a apporté des réponses immédiates aux demandes de secours et d’assistance humanitaire aux populations centrafricaines.

Le commandant du 3ème bureau à l’état-major de la gendarmerie nationale, le Colonel Mohammadou Ould Eyda, a déclaré à l’AMI : "Nous saluons cette unité après son retour de sa noble mission ; mission durant laquelle elle a démontré le bon exemple et le sens qui anime tous ses officiers, officiers, t sous-officiers et gendarmes, de l’ampleur de la responsabilité qui incombe à tous.

Il a ajouté : "Nous sommes fiers de la bonne image et de l’impact positif laissés par les unités de la Gendarmerie nationale par son dévouement au service de

la société et pour le retour de l’autorité de l’État dans ce pays frère ».

Colonel Eyda a exprimé, enfin, sa satisfaction pour rendement des membres de l’unité, notant que pendant toute une année de travail aucune observation n’ a été enregistrée sur eux par leurs dirigeants ou par l’organisme des Nations Unies sous leur tutelle.

Il convient de rappeler que les Nations Unies avaient auparavant adressé des félicitations écrites à l’État-major de la gendarmerie nationale, saluant la participation de cette unité qui fait honneur à tous les Mauritaniens et appelant à au renforcement de la mission mauritanienne de maintien de la paix en Centrafrique.

Ces félicitations viennent couronner le rôle joué par les unités successives de gendarmerie nationale dans la sécurisation des installations vitales, telles que le siège du Premier ministère et de l’Assemblée nationale. Des unités qui se sont distinguées par l’intégrité morale, le professionnalisme, la responsabilité, la discipline et l’engagement au service de la population et des instances gouvernementales en République de Centrafrique avec responsabilité et discipline.

La représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies en République centrafricaine à l’époque, Mme Jean Corner, a exprimé la gratitude et la fierté de l’autorité pour la qualité de l’exécution par les unités des tâches qui leur ont été confiées dans le cadre de la mission de maintien de la paix de l’ONU.

Elle a déclaré que les unités de la Gendarmerie nationale mauritanienne à Bangui avaient laissé un impact positif sur la société et les structures civiles par leur dévouement et leur efficacité dans la conduite des actions de maintien de la paix ainsi que de secours et d’assistance aux populations centrafricaines.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)