Attentats de Paris : la traque de Salah Abdeslam a duré quatre mois

, par  Webmastrer , popularité : 9%

L’homme le plus recherché d’Europe a échappé aux autorités pendant quatre mois. Retour sur son parcours.
Salah Abdeslam a été arrêté ce vendredi 18 mars à Molenbeek, en Belgique. Il était l’ennemi public n°1, l’homme le plus recherché d’Europe depuis les attentats du 13 novembre 2015.

Ce Français de 26 ans a grandi à Molenbeek, ville où il a tenu pendant un temps un bar avec son frère Brahim, l’un des kamikazes du 13 novembre. C’est dans cette commune de la banlieue de Bruxelles qu’il rencontra Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attaques de Paris et Saint-Denis.

Fiché depuis juin 2015

Le 13 novembre dernier, Salah Abdeslam était à Paris. A-t-il bien fait partie du "commando des terrasses" ? Seule certitude : son rôle de logisticien est établi. Il a loué des planques et des véhicules utilisés par les terroristes. Des questions demeurent : pourquoi a-t-il fui et son exfiltration était-elle prévue ?

Quelques heures après les attentats, un complice nommé Hamza Attou l’avait aidé à regagner la Belgique. Sa traque est restée vaine pendant des mois malgré des opérations d’envergure de la police belge. L’enquête a révélé que ce fantôme était fiché depuis juin 2015, ce qui n’a pas empêché le fugitif de voyager en Europe (Hongrie, Grèce, Italie). La fuite de Salah Abdeslam a finalement pris fin, quatre mois après les attaques : il a été capturé vivant.

Le JT


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)