Avocats sans frontières dément les allégations de l’avocat Bilal ould Dick sur l’association dans l’affaire Bouamatou

, par  masterEveil , popularité : 12%

‘’Avocats sans frontières’’ a exprimé vendredi son étonnement quand à l’usurpation de son nom dans un courrier distribué par l’avocat mauritanien Bilal ould Dick au sujet de la non implication de l’association française dans une plainte contre Mohamed ould Bouamatou.

Dans un courrier rendu public par le président de cette ONG française, M. Gilles-Willial Godandel s’est dit ‘’étonné et surpris’’ par le courrier du 12 juillet 2018 de Maitre Bilal ould Dick qui se présente comme le représentant de ‘’Avocats sans frontières’’- Mauritanie et fait part de sa surprise suite au dépôt d’une plainte contre Monsieur Bouamatou dans laquelle l’association de droit français ‘’avocats sans frontières’’ que je préside est plaignante.


‘’ En réaction à ce courrier, je souhaite faire part de mon étonnement plus entier dans la mesure où, l’association que je préside n’a aucun établissement en Mauritanie’’ écrit le président de l’association.

‘’ Par ailleurs, je dénie tout droit à Maitre Bilal ould Dick de parler au nom de l’association de droit français ‘’Avocats sans frontières’’ qui est représentée en France par maitre Sébastien Journé, avocat au barreau de Paris, 60 boulevard Malesherbes, 75008 Paris.

Le président de l’association francise rappelle également que les associations mauritaniennes Observatoire mauritanien de lutte contre la corruption et Coalition contre la corruption en Mauritanie co-plaignantes de l’association avocats sans frontières dans la plainte mentionnée au premier paragraphe , sont , quant à elles représentées en Mauritanie par Maitre Mohamed ould sid’Ahmed.

Un site internet proche de Bouamatou ‘’ Ma uriweb’’ avait publié vendredi une information selon laquelle Maitre Bilal ould Dick , avocat mauritanien se démarque au nom de l’association française ‘’ Avocats sans frontières’’ de la plainte contre Bouamatou déposée récemment devant le parquet de Paris pour des accusations de ‘’fraude fiscale, blanchiment d’argent et recel et abus de biens sociaux’’.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)