Biram et ses compagnons réaffirment leur opposition à tout usage de la violence

, par  masterEveil

Birame ould Dah Ould Abeid est non seulement un citoyen à part entiére dans ce pays mais également un leader politique de tout premier plan dont le combat pour la démocratie pluraliste et les droits de l’homme notamment en faveur de la frange la plus opprimée de notre Nation plurielle fait l’objet d’une large reconnaissance nationale et internationale.
Lors de la derniére élection présidentielle unilateralement organisée par le regime et alors que son discours etait des plus tranchants, il a non seulement été admis à participer mais est sorti classé en 2eme position aprés M. Mohamed Ould Abdel Aziz.
Depuis lors, M. Biram Ould Dah n’a cessé d’appeler à une grande union nationale pour éradiquer les restes encore actifs de l’ordre ancien, féodalo-esclavagiste qui gangréne encore nos differentes communautés, et à réclamer de l’Etat de faire les efforts nécessaires.
Malgré certaines divergences de formulation qui se resorbent peu à peu, les positions de Biram et de ses compagnons rejoignent et renforcent fondamentalement celles des forces nationales démocratiques du pays.
Rien, absolument rien ne justifie l’ostracisme et les injustices que lui et ses compagnons ont subis et continuent de subir de la part des secteurs les plus repressifs et les plus obscurantistes du regime. Biram et ses compagnons réaffirment leur opposition à tout usage de la violence dans les rapports politiques et dans les rapports entre les differentes composantes sociales et nationales de ce pays, loin de toute invective et de toute stigmatisation à l’egard d’une commaunauté, d’une ethnie ou d’une race.
Ils méritent comme tous citoyens de ce pays, respect et consideration et comme leaders, attention et écoute. Toute tentative de les exclure, de les opprimer ou de les diaboliser comme on le voit plus encore, depuis l’annonce de leur retour au pays par Rosso, sera vaine et vouée à l’echec. Notre pays aspire à l’unité, notre peuple veut la démocratie et les citoyens l’egalité et la paix. Le pouvoir ne devra jamais perdre cela de vue. Ouvrons nos coeurs et travaillons ensemble à sortir notre pays de l’orniére en tournant la page des divisions steriles. Bienvenue au pays Biram Ould Dah.

Gourmo Lo Abdoul