Booster le développement économique du Sud

, par  masterEveil

L’Assemblée nationale a adopté, mardi 19 juin, deux projets de loi relatifs à l’électrification des zones du sud-est et à la construction du pont de Rosso.
Le premier projet de loi porte sur l’accord de prêt, signé en date du 18 avril 2017 à Rabat au Royaume du Maroc entre la République Islamique de Mauritanie et le Fonds Koweïtien pour le Développement Economique Arabe, destiné au financement des réseaux de moyenne tension dans les zones du sud-est.
Ce projet vise à fournir l’électricité aux habitants des villages et des villes limitrophes du fleuve Sénégal, des zones du sud-est, relevant des wilayas du Gorgol et du Guidimakha.
Le projet est financé par le Fonds Koweïtien pour le Développement Economique Arabe, avec un prêt de 11,780 milliards environ, remboursable sur 20 ans, après une période de grâce de 5 ans, un taux d’intérêt de 1,5% par an.
Le second projet de loi, porte sur l’accord de prêt, signé le 13 mars 2017, entre la République islamique de Mauritanie et la Banque Africaine de Développement, destiné au financement de la construction du pont de Rosso.
Pour rappel, ce projet est cofinancé par la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque Européenne d’Investissement (BEI), l’Union Européenne (UE), ainsi que les gouvernements de la Mauritanie et du Sénégal pour un coût total estimatif de 87,62 millions d’euros.
L’ouvrage de 2 x 1 voies permettra de relier les 1461 m qui séparent la rive mauritanienne de la rive sénégalaise du fleuve Sénégal.

Mariata DIENG
Les Mauritanies