Brakna/ Moughataa de M’Bagne : des paysans déboursent 400 000 Um pour une chamelle blessée aux portes des champs

, par  masterEveil

Les faits se seraient déroulés, ce dimanche matin, dans le village de M’Bahé relevant du département de M’Bagne dans le Brakna. Une chamelle en gestation a été fracturée lorsque les paysans chassaient un troupeau de dromadaires en divagation à répétition dans les champs du walo, rapporte une source locale, samedi.
Dans la bousculade du troupeau devant les portes de la clôture des champs, la chamelle est tombée et finalement s’est fracturée. Le berger du troupeau est parti informer Les autorités locales.
Arrivées dans le village, ces autorités ont sommé les populations de casquer quatre cent mille ouguiyas (400 000 Um) pour réparation de la chamelle, indique la même source.
Les habitants ont pu revendre la bête à 150.000 Um à un boucher de la place pour compléter le montant exigé.
Ces populations à majorité d’agriculteurs vivant de la culture pluviale et des eaux de crue, ont plusieurs fois averti les autorités locales de la présence de troupeaux de dromadaires en divagation dans leurs champs jour et nuit, mais en vain, ajoute la source.
Les cultivateurs avaient même érigé une fourrière pour garder les animaux en divagation, mais, disent-ils, ils se sont toujours heurtés aux décisions du hakem qui les oblige à rouvrir les chameaux, déclare une source.
Il y a même eu une première altercation entre des jeunes du village et des bergers occasionnant la blessure d’un gardien de troupeau, il y a cinq jours, ajoute la même source.
Cet épisode rappelle à ces villageois celui de 1991 au cours duquel un sexagénaire avait été interpellé et écroué par la gendarmerie de M’Bagne parce qu’on avait retrouvé le squelette d’un chameau non loin de son champ.
Et le lourd tribut fut alors payé par les habitants du village.
Zouerate Actu