COMMUNIQUE DE PRESSE

, par  masterEveil , popularité : 22%

La presse écrite indépendante traverse actuellement les moments les plus difficiles de son existence. Pionnière des Médias privés en Mauritanie, et ce, depuis 1991 , elle a été de tous les combats et a su résister à bien des épreuves fatidiques .Du supplice du fameux article 11, en passant par le harcèlement des hommes politiques ainsi que par certains puissants lobbies qui lui vouaient une sévère hostilité , elle a tenu vaille que vaille ses promesses d"être un rempart contre des dérives des systèmes politiques. . Malgré ses limites et impaires qu"elle traîne,la presse écrite a admirablement fait des émules, contribuant par son rôle dissuasif à révéler bien des scandales. Elle peut se targuer d"être un outil de régulation des institutions démocratiques. En dépit des misères et chantages tous Azimuts bien de titres ont su préserver les valeurs cardinales de la presse. Son rôle dans l"ancrage de la culture démocratique n"est pas une vue de l"esprit quand bien même elle en constitue le maillon économique faible . Mais sa force réside dans sa témérité à braver les épreuves.
Aujourd’hui sa situation demeure très aléatoire : rétrécissement des abonnements, méventes, manque de publicité, chute drastique des recettes , charges considérables ,constituent autant de goulots d"étranglement.
Le Fonds d’appui à la presse –dans sa forme actuelle-n"est qu’un léger palliatif contre un corps souffrant. Le gèle de près de 6 milliards d"um par une simple circulaire administrative est venu consacrer le tarissement définitif des sources publicitaires et des abonnements.
Face à ces difficultés, L’initiative des Editeurs de la Presse Ecrite a décidé de lancer le mot d’ordre d’une journée sans presse le Mercredi 28 SETEMBRE 2016 : pour attirer l’attention des autorités, les bonnes volontés, l’opinion nationale et internationale, les forces vives du pays, pour les sensibiliser sur la situation chronique de la presse écrite qui se meurt à petit feu. .
Nous lançons un vibrant appel à tous les Editeurs de la Presse Ecrite sans aucune distinction pour suivre ce mot d’ordre. IL y va de la survie de la Presse écrite et partant de tous les médias mauritaniens. Cette action s’inscrit dans le cadre de l’application des résultats des journées de concertation qui se sont tenues du 11 au 14/O7/ 2016, mais aussi pour exiger la levée immédiate de la mesure Interdisant les abonnements et les annonces.

L’Initiative des Editeurs de la Presse écrite