COP22 : le roi Mohammed VI invite le président mauritanien à Marrakech

, par  masterEveil , popularité : 11%

Le roi Mohammed VI a adressé hier vendredi une lettre au président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, l’invitant à la Conférence climat (COP22) prévue du 7 au 18 novembre prochain à Marrakech.
L’invitation royale au président de la République de Mauritanie, Mohamed Ould Abdelaziz, a été remise par le chargé d’affaires auprès de l’ambassade du royaume du Maroc à Nouakchott, El Hassan Benmoussati, à la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, chargée des Affaires maghrébines et africaines et des Mauritaniens résidant à l’étranger, Khadija Mbarek Val.
L’invitation adressée par le souverain au chef d’Etat mauritanien intervient alors que Nouakchott a réaffirmé, par la voix du porte-parole du gouvernement mauritanien, son attachement au principe de "neutralité" dans le dossier saharien.
Intervenant hier vendredi, à l’issue du Conseil de gouvernement mauritanien, Mohamed El Amine Ould Cheïkh, a précisé que l’Etat mauritanien observe une "neutralité absolue" dans l’affaire saharienne.
Interrogé sur les développements que connaît la région de Guerguerat, théâtre d’une opération sécuritaire marocaine depuis le 14 août dernier, le porte-parole du gouvernement mauritanien, ministre de la Culture et de l’artisanat, a indiqué que Nouakchott "suit de près" ce qui se passe dans cette région, mais n’est pas concernée par l’opération sécuritaire marocaine qui ne ne touche pas sa frontière nord avec le royaume.
Mohamed El Amine Ould Cheïkh a ajouté que le gouvernement mauritanien souhaitait "un règlement pacifique" de la question saharienne pour que "nous puissions faire face ensemble au terrorisme, au trafic de drogue et à la criminalité".
Ces précisions mauritaniennes sont apportées alors qu’Alger tente insidieusement d’impliquer Noukachott dans la bataille qu’elle livre par procuration au Maroc, via le Polisario. La tension à Guerguerat, région marocaine frontalière de la Mauritanie, est justement créée par Alger, devenue au fil des manigances un véritable facteur de déstabilisation pour toute la région.

Par Ziad Alami
Le360.ma


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)