Centrafrique : un casque bleu tué et 11 autres blessés

, par  masterEveil , popularité : 23%

Un casque bleu mauritanien a été tué mardi 3 avril lors d’une attaque à Tagbara, dans le centre de la RCA. Onze autres soldats de la paix ont été blessés. Parallèlement, une vingtaine de civils ont été retrouvés tués près de l’église de cette localité qui avait déjà connu de violents combats la semaine dernière.
L’attaque a été violente. Pendant plusieurs heures, dès 5 heures du matin, les anti-balakas ont cherché à prendre d’assaut une base temporaire de la Minusca, a indiqué le porte-parole de la mission onusienne.

Lors de ces combats, au moins 25 assaillants ont trouvé la mort. La Minusca indique aussi qu’« indépendamment de cette attaque, 21 civils, dont des femmes et des enfants, ont également été tués, à côté de l’église du village, à 8 km de notre base ». Autre précision, ces personnes ont été tuées avec des armes artisanales, faisant penser au mode opératoire anti-balakas.
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Dans l’après-midi, des renforts sont arrivés depuis les bases les plus proches et les casques bleus blessés ont été transférés à Bangui par hélicoptère.

L’origine de cette attaque viendrait de la tentative de libération de sept personnes détenues par la Minusca depuis la veille et qui devaient être livrées aux autorités centrafricaines ce mardi.

Dans un communiqué, la Minusca souligne que ce sont les éléments de l’UPC, appartenant à l’ex-seleka, qui leur ont remis ces hommes accompagnés de 13 femmes et 3 enfants.

Parmi les détenus, se trouverait, selon une source onusienne, l’un des responsables du massacre qui a causé la mort de dizaines civils il y a deux semaines dans cette même localité.
RFI