Championnat national de kick boxing : A la découverte de talents d’un autre art

, popularité : 46%

Le club national de kick boxing a organisé ce 26 avril au stade olympique de Nouakchott, la deuxième édition du championnat national de kick boxing. Trois clubs ont compéti devant un public venu nombreux prendre part à cette grande fête d’une discipline peu connue en Mauritanie mais qui se fraie un passage pour se confirmer dans le concert national des sports. Six combats de hautes factures ont été au menu de la manifestation sportive avec à la clé, un spectacle assuré par le groupe de rap Oulad Lebled et les jeunes breckeurs mauritaniens. A l’entame, Ely Cheikh Ould Hanani, président du club a souhaité la bienvenue au public et autres invités d’honneur. Ensuite ce fut la présentation des clubs compétiteurs, notamment, le club Tigre Anlegate, Body Fiting club et le club des champions sous les applaudissements incessants du public. Le groupe Oulad Lebled a ouvert le bal avec une belle prestation. Sans tarder, le premier combat, catégorie 45kilos, opposant Mahfoudh Bouboutte à Hacen Souleymane a été remporté par ce dernier au second round. Tandis que dans le second combat des 30 kilos, Nasrallah Mohamed a fini de battre son adversaire Rachid Ahmahoula. Un combat très disputé qui a tenu en haleine le public sportif. De tout petits enfants très enthousiastes ont montré qu’ils en avaient quelque chose à démontrer. Dans le troisième combat des 55 kilos, Hamadi Ould Mohamed a pris le meilleur sur son vis-à-vis, Aboudherine Moulaye. Pour donner un peu de souffle au public, cinq jeunes ont fourni un spectacle de breck dance sous forme d’intermède accompagné par DJ Amar de la radio Mauritanides. Des breckeurs à l’état pur ont séduit le public par leur savoir-faire de cet art musical. De vrais américano-mauritaniens du groupe Safegoloum, ont fait une prestation digne de ce nom. Ensuite vint le 4ème combat des 68 kilos. El Hassen Ould Seyid s’est frotté à Yahya Ould Bouceif Ould Bouamatou. A l’arrivée, après un second round âprement disputé, Yahya Ould Bouceif Bouamatou a été déclaré vainqueur après un combat titanesque. A la catégorie des 73 kilos, Ahmed Salem Hadj a battu Sidi Ould Moussa. Cependant, certains observateurs ont jugé que le jury a été influencé par l’entourage car Sidi Moussa aurait été le vainqueur vu sa prestation au cours de ce combat. Dans le dernier combat des semi-lourds de 80kilos, très disputé avec beaucoup de hargne des deux adversaires, c’est finalement Ely Daf qui a été déclaré vainqueur face à Ely Chemade qui n’a pas démérité. Ce combat à l’image de catch a également séduit le public. Tous ces combats ont été dirigés par le juge Abdallah Ould Sidiya. Et pour boucler la boucle, Oulad Lebled est revenu sur scène pour offrir un dernier spectacle vécu de concert avec tous les combattants. Et la fête a été belle et bien appréciée par le public sportif et autres fans du club kick boxing de Nouakchott.

rimsports

Navigation


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)