Commémoration de la journée internationale de lutte contre la corruption (Photos)

, par  masterEveil , popularité : 11%

Le 9 décembre est décrété par la communauté internationale journée mondiale de lutte contre la corruption. À cette occasion, les gouvernements, le secteur privé, les organisations non gouvernementales, les médias et les citoyens du monde entier doivent unir leurs forces pour combattre ce fléau qui entrave le développement et le progrès des Etats et des peuples.
Comme l’année dernière, le 9 décembre 2017 sera célébré sous le slogan : « Unis contre la corruption pour le développement, la paix et la sécurité ». A cet effet, les Organisations de la Société Civile (OSC), dans chaque pays, manifestent leur disponibilté à conjuguer leurs efforts avec les pouvoirs publics et les partenaires au développement en vue de :
1. Sensibiliser et mobiliser un grand nombre de citoyens sur les dangers de la corruption et sur les meilleurs voies et moyens de réduire ses effets et conséquences ;
2. Organiser des réunions et des débats publics, faire des discours, distribuer les supports de communication (logo, dépliants, t-shirts, casquettes, banderoles, etc.) et animer des ateliers ou des événements artistiques et culturels ;
3. Publier des articles de journaux ou des annonces, des bulletins d’information, produire des émissions radio ou participer à des interviews télévisées.
4. Faire le bilan des efforts entrepris dans le cadre de la lutte contre la corruption.
Cette année, en Mauritanie, le 9 décembre a été marqué par des activités de la société civile qui a tenu à commémorer cette journée historique. C’est ainsi que le Réseau Mauritanien pour l’Action Sociale (RMAS) a pris l’initiative d’organiser, à son siège face à l’ilot L de Tevragh Zeina, un débat autour de la problématique de la corruption, en partenariat avec l’Observatoire Mauritanien de Lutte Contre la Corruption (OMLCC) et l’ONG OMASSAPE.
Au cours de ce débat auquel ont participé les membres des trois réseaux et des journalistes, le président du RMAS, Sidina, a lu une déclaration dénonçant les méfaits de la corruption sur le développement économique et le progrès social. A son tour le président d’OMASSAPE, Mohamed Yahya EBBE, a présenté et commenté la Déclaration de Transparency International, appelant les participants à la signer et à la disséminer. De son côté, le président de l’OMLCC, Mohamed Abdallahi BELLIL, a modéré les débats, en tenant, à chaque fois que de besoin, à faire les clarifications nécessaires.
Il est à noter que cette cérémonie, initiée par des OSC rompant avec l’attentisme et se positionnant comme une force de veille, a été honorée par la présence de Madame Nevissa Mint Tolba, représentante du Ministère de l’Economie et des Finances qui a insisté dans son intervention sur l’importance de l’éducation citoyenne et religieuse de nature à former de nouvelles générations honnêtes, intègres et dignes.
Notons également qu’à cette occasion, l’Observateur Mauritanien de Lutte Contre la Corruption a confectionné des banderoles avec le slogan de l’année qui ont été affichées devant le MEF, le PNUD et les sites des OSC de transparence. Par ailleurs, il envisage d’organiser d’autres activités commémoratives dans les jours à venir.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)