Communiqué de l’ASAC Concorde

, par  masterEveil , popularité : 11%

L’ASAC Concorde tient à apporter des clarifications sur l’affaire des 75.000 euros gardés par la FFRIM.

En janvier 2016, nous avions conclu deux contrats de transferts de deux joueurs pour un montant de 75.000 euros. Ce contrat a été signé entre LEVANTE (Valence en Espagne) et ASAC Concorde (Mauritanie).

A ce jour, l’ASAC Concorde n’a rien reçu sur ce montant alors que tous les éléments administratifs du contrat ont été fournis (entête Club, références du Président et N° Compte bancaire du Club au Nom du Club).

D’après les informations qui nous ont été fournies, ce montant a été transféré à la Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie (FFRIM) par des manœuvres frauduleuses (faux et usage de faux documents) avec la complicité d’un membre du bureau fédéral de la FFRIM. Nous confirmons, avec les swifts bancaires que nous a transmis LEVANTE (avec les fausses factures et autre lettre) que ce montant est dans le compte de FFRIM depuis février 2016.

A titre de rappel, l’ASAC Concorde est une personne morale (association sportive, culturelle et artistique) régit par les lois 64-098 relatives aux associations et ses textes modificatifs relevant de la tutelle du Ministère de l’intérieur et de la décentralisation (MIDEC) qui, seul, est compétent pour en décider en dehors de la justice.

Les questions relatives à la gestion de l’organisation et du fonctionnement administratif et financier de l’ASAC Concorde sont exclusivement de la compétence de ses instances internes dirigées par son Président, seul, compétent pour l’engager dans tous ses actes sous réserve d’une décision du MIDEC ou de la Justice.

En vue d’avoir une main mise sur les fonds de l’ASAC Concorde, la FFRIM a mis en place, de manière unilatérale, un Comité de Normalisation pour gérer Concorde et ses fonds alors que l’ASAC est une association sportive, culturelle et artistique. Ce Comité de Normalisation illégal est une décision unilatérale de la FFRIM qui devrait engager six membres du Comité directeur de l’ASAC Concorde et un représentant de la FFRIM.

Sur les six membres du comité directeur de l’ASAC Concorde désignés, quatre d’entre eux ont refusé l’ingérence de la FFRIM au sein de la famille Concorde et donc ont rejeté en bloc ce soit disant "Comité de normalisation". Par ailleurs, le Comité Directeur de l’ASAC Concorde a adressé une lettre de rejet (réf 16/16-17 du 05/09/16) de la décision de la FFRIM.

En revanche, seuls Mr Sy Aly et Mr Dieng Amadou Farba accompagnés par Mr Brahim Ndaw membre du bureau fédéral et SG du FC TVZ pilotent ainsi ce dit comité de normalisation qui est juridiquement vide de sens.

A ce stade, l’ASAC Concorde rappelle qu’aucune instance ne peut parler ou agir en son nom et tout communiqué nous concernant sera publié sur notre page officielle facebook dont le lien est le suivant : https://www.facebook.com/pages/asac-concorde/126175877480304.

Pour rappel , l’ASAC Concorde avait fixé la tenue de son Assemblée Générale (AG) le 29 Juillet 2016 à l’Amphithéâtre de la FFRIM et à notre grande surprise, à la veille de cette AG, la FFRIM s’est arrogé le droit de gestion de notre AG en publiant un nouveau collège électoral faisant ainsi fi de la dernière décision de notre dernière assemblée générale (1 président d’honneur, 9 membres du comité directeur et 39 membres) par laquelle nous sommes connus et reconnus légalement.

Notons que suivant la loi 64-098 régissant les associations, le comité directeur en place reste valide tant qu’une nouvelle AG n’est pas encore tenue.

L’ASAC Concorde rappelle que toutes les décisions et actes de ce dit comité de normalisation ne concernent nullement l’ASAC Concorde qui est une association sportive, culturelle et artistique autonome soumise aux lois de la République et sous la tutelle du Ministère de l’Intérieur et de la décentralisation. Elle entend se pourvoir à tous les niveaux pour recouvrer ses fonds obtenus légalement par contrat avec LEVANTE. Elle n’exclut aucune voie et procédure légale pour ses fonds et les préjudices qu’elle a subi et ce tant au niveau national qu’international.

Comité directeur de l’ASAC Concorde


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)