Consensus sur l’ensemble des points liés aux prochaines élections législatives entre le gouvernement et les partis politiques

, par  masterEveil , popularité : 0%

Les consultations entre le gouvernement mauritanien et les partis politiques sur la préparation participative des élections ont abouti à un consensus sur l’ensemble des points liés aux prochaines élections législatives, municipales et régionales.

Les points de consensus entre le ministère de l’Intérieur et les partis politiques du pays comprennent la proportionnalité aux élections régionales et municipales, la proportionnalité aux élections législatives, la liste nationale, le redécoupage de Nouakchott en trois circonscriptions électorales et les délais électoraux, rapportent des médias locaux.

Ces points, qui faisaient l’objet de désaccords entre les différents acteurs politiques portent, également, sur le recensement administratif à caractère électoral, la commission électorale indépendante, l’état civil et l’accord de principe sur la contribution au financement des campagnes électorales.

Les partis politiques ont adopté à l’unanimité les propositions présentées par le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, ce qui a permis de surmonter toutes les divergences qui subsistaient entre les parties concernées, notamment l’installation de la Commission électorale indépendante avant le 31 octobre.

A cette dernière sera confiée la tâche de fixer les prochaines échéances électorales, en concertation avec le gouvernement et les partis politiques.

Il a également été convenu d’adopter la proportionnalité à un tour au niveau de tous les conseils régionaux et municipaux, avec la condition que le président du conseil régional ou le maire soit la tête de la liste qui obtient le plus grand nombre de suffrages exprimés.

En ce qui concerne la proportionnalité aux élections législatives, les représentants à l’Assemblée nationale sont élus à 50 % selon le système proportionnel et à 50% selon le système majoritaire à deux voix, et une liste nationale des jeunes sera créée, alternant les deux genres, composée de 11 sièges, à condition qu’ils comprennent au moins deux places pour les personnes handicapées.

Dans le cadre de cet accord, la ville de Nouakchott sera redécoupée en trois circonscriptions électorales, chaque circonscription se voyant attribuer 7 sièges, soit une augmentation de 3 sièges, portant le nombre total des sièges de Nouakchott à l’Assemblée nationale à 21 sièges.

La fixation du calendrier des élections sera assurée par la Commission électorale nationale indépendante, en consultation avec le gouvernement et les partis politiques, en tenant compte des conditions climatiques appropriées.

Par Atlasinfo (avec MAP)


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)