D’anciens Chefs d’Etats mauritaniens s’opposent aux amendements constitutionnels

, par  masterEveil

Au moins, trois Chefs d’Etat mauritaniens, ont rejeté l’option de modification de la Loi Fondamentale, envisagée par l’actuel pouvoir et dont le point d’orgue coïncide le mercredi 22 février courant, avec l’ouverture d’une session extraordinaire du parlement pour examiner et vraisemblablement adopter le projet de révision constitutionnelle.
L’ex Président Ely Ould Mohamed Vall avait déjà manifesté son opposition, à travers un communiqué largement diffusé par les médiaux locaux. Des sources proches de l’ancien Chef de l’Etat Mohamed Khouna Ould Haidalla, rapportent également son rejet de cette orientation gouvernementale.
Item, pour le Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi qui aurait confié à des sources, son attachement totale à l’inviolabilité de la constitution.
Toujours en exil au Qatar, où son séjour avait été conditionné par le renoncement à tout activisme politique, l’ex Chef de l’Etat Maaouiya Ould Sid’Ahmed Ould Taya n’a pas encore fait savoir son point de vue sur ce sujet de grande polémique sur la scène politique nationale.

Cridem