D’éminents mauritaniens prononcent des discours à l’Africa Security Forum

, par  masterEveil , popularité : 8%

L’Africa Security Forum 2018 s’est tenu les 21, 22 et 23 novembre à Rabat. Axé sur le thème « Redéfinir les axes de la coopération internationale face aux menaces du XXIe siècle », l’évènement a notamment abordé la migration et le développement socio-économique, le cyberterrorisme, l’e-réputation et la lutte contre la radicalisation.

Au total, plus de 35 pays et 400 participants ont pris part au forum, représentant une quarantaine de pays africains, dont l’Algérie, l’Angola, le Burkina Faso, le Nigéria et la Centrafrique, mais aussi d’autres pays comme la Norvège, la Russie la France et l’Espagne.

La Mauritanie était fortement présente à cet événement, avec deux interventions bien appréciées faites par l’écrivain et poète Sidi Ould Lemjad, également le Directeur Général du Centre Emjad pour la Culture et l’Information et l’Ambassadeur chercheur Mohamed Saleck Ould Brahim, l’ex porte-parole officiel du ministère des Affaires étrangères et Directeur du Centre Mauritanien de Recherches sur le Développement et le Futur (CMRDEF).

Etait également présent à ce Forum l’ambassadeur mauritanien au Maroc, Son Excellence M. Mohamed Lemine Ould Abe, l’un des invités de marque à l’ouverture officielle de cet important Forum.

Alors que Ould Lemjad s’est appesanti dans son intervention faite au cours de la première séance devant les conférences sur le phénomène de la migration à travers les médias, Ould Saleck a traité quant à lui la question des défis du terrorisme dans le Sahel et la région du Sahara en plus du rôle du G 5 Sahel pour contrer le phénomène.

L’Africa Security Forum est l’activité ouverte du think tank Atlantis, un centre de recherche et d’études géostratégiques axé sur « la compréhension et l’analyse des problématiques nouvelles », indique-t-on dans un communiqué, dont le siège est à Casablanca.

"La 3 ème édition de l’Africa Security Forum qui s’ouvre jeudi à Rabat veut maintenir son audience en ouvrant ses rencontres à plus de trente-cinq pays africains et à 400 personnalités", indique un document remis à la presse.

Selon le texte, "la rencontre internationale est orientée vers les nouvelles problématiques qui agitent le continent et c’est dans ce sens que des thèmes d’une importance capitale seront explorés en vue de trouver des pistes de résolutions".

Le forum de Rabat sera articulé autour de la thématique "Redéfinir les axes de la coopération internationale face aux menaces du XXI ème siècle", précise le texte.

Selon la même source, "trois thèmes de réflexions seront proposés articulés autour des thèmes suivants : migration et développement socio-économique, cyber terrorisme, e-réputation et big data, extrémismes et lutte contre la radicalisation".

Pour ce faire, des experts reconnus, principalement issus du continent ou spécialistes de celui-ci, de grands responsables venus des organisations régionales ou sous régionales du continent et des représentants des organisations internationales en charge des thèmes proposés ont été sollicités pour accompagner et argumenter les débats, précisent le organisateurs.

L’Africa Security Forum est l’activité ouverte du Think Tank Atlantis. La vocation du Think Tank et de son forum est d’être un incubateur d’idées à partager entre experts, ont-ils indiqué.

Le but de ces deux exercices étant de pouvoir proposer aux décideurs des réponses envisageables face aux nouvelles problématiques sécuritaires qui parcourent le continent, explique le document.

Les organisateurs veulent que ce forum soit le prolongement de la précédente édition et en amont de la rencontre internationale sur les migrations de Marrakech en décembre prochain, ajoute-t-on de même source.

Md O Md Lemine


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)