DE MANTHITA MAMOUDOU SY

, par  masterEveil , popularité : 28%

IL y a 5ans, le 15 juin 2013, jour pour jour, disparaissait un des hommes à l’esprit fécond, d’une intelligence phénoménale, un génie selon un ingénieur en statistiques, un visionnaire, pour le professeur BALL. Bâ Ibrahima Demba, puisque c’est de lui qu’il s’agit, était et fut un cadre de grande envergure, un patriote qui aimait son pays et qui chérissait sa contrée, particulièrement son village natal.

Ce père de famille attentionné était également un homme de grand cœur. Directeur Général de l’ESMT à Dakar Sénégal, DG de Mauritel, Ministre, il a laissé partout des traces indélébiles. L’honnêteté, la probité, le don de soi furent son crédo durant toute sa courte vie. En ce moment de recueillement nous pensons à sa chère maman, à ses épouses, à ses enfants, à ses frères, et à ses nombreux amis. Nous prions pour lui et qu’ALLAH LE TOUT PUISSANT l’accueille dans sa félicité. AMINE . Nous avons déjà publié des témoignages du professeur, linguiste, Dia Amadou Oumar, du Dr Hamady Samba SY qui fut son compagnon de tous les jours, de Gueye amadou Malal et d’autres amis et proches.

Des aspects de ces témoignages révèlent certaines facettes inconnues du grand public, notamment, sa générosité, son abord agréable, son apport à la vulgarisation de la culture HAAL PULAAR, son sens de pédagogie, ses cours à l’Université pulaar pour former l’épine dorsale des cadres de l’ARPRIM. Et également son esprit de tolérance et d’ouverture.

Voici un vibrant hommage que lui rend sa fille Manthita sy qui a été marquée par cet être exceptionnel

C’est fou comment le temps passe vite.

Ce temps qui est au fond notre pire ennemie.

Ce temps qui passe à toute vitesse,

Mais ce temps ne sait pas que le temps passe mais les souvenirs demeurent.

Oui je ne t’oublierai jamais, je n’oublierai jamais tous ces chocolats qui ont abimé mes dents.

Je n’oublierai jamais nos petites querelles comme deux personnes de même âge.

Je n’oublierai jamais cette dernière journée que nous avons passée ensemble chez toi juste à ton retour de Tunisie.

Qui aurait cru que cette journée serait la dernière fois où je te verrai ?

5 ans que tu nous as quitté,

5 ans que tu n’es plus à nos côté.

On m’a rapporté qu’à ma naissance après le médecin tu as été le premier à me voir en me portant dans tes bras.

Ce qui a fait de toi un père pour moi.

Durant toute mon enfance, tu as été mon idole.

Et tout ce que je fais aujourd’hui, et que je ferai demain, est uniquement pour toi.

Grand père tu as été

Papa tu as été

Ami tu as été,

Que dis-je ?

Meilleur ami tu as été.

On dit que lorsqu’un vieux perd l’âme, c’est une bibliothèque qui brûle.

Tu n’étais pas vieux papa, mais à ton départ vers les cieux un nombre incalculable de bibliothèques ont pris feu.

Papa tu étais un Homme digne,

Un homme humble,

Un homme respectueux,

Un homme avec une intelligence hors du commun.

Et par-dessus tout, papas tu étais un homme avec une gentillesse extraordinaire.

Chaque fois que je voyais cet homme il était toujours souriant.

PAPA fût un homme Exceptionnel !

Exceptionnel serait-il le mot approprié pour décrire PAPA ? Non je ne crois pas.

Pourquoi ? Parce que il y’a pas de mots dans ce bas monde pour décrire cet homme qui est mon père.

Papa Ibrahima tu es et resteras a jamais gravé dans mon cœur.

Encore une fois que les portes du paradis te soient grandes ouvertes.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)