DEMARRAGE DU MASTER "GESTION TERRITORIALE DES EFFETS DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET DES RISQUES ENVIRONNEMENTAUX"

, par  masterEveil , popularité : 9%

Le Master de gestion des Effets des Changements Climatiques et des risques Environnementaux fruit du partenariat entre l’Université Ibn Tofaïl de Kénitra au Maroc et l’Institut Mauritanien de Formation d’Etudes et de Recherche pour le Développement a été lancé officiellement le 13 Février 2017 à Nouakchott en présence des étudiants, des représentants des deux institutions (Professeur Abdallahi Diarra et Professeur Aissa El Bouzidi) et de ceux des partenaires au développement.

1. Présentation

Ce Master qui est déjà mis en œuvre au Maroc, répond à un besoin actuel accru pour développer des compétences opérationnelles et des recherches géographiques spatio-temporelles des risques, ouvertes sur plusieurs domaines : économie, sociologie, environnement, sciences de la vie et de la terre. C’est une formation donc pluridisciplinaire au croisement de plusieurs champs scientifiques.

Cette formation à l’origine dans le domaine de la géographie est fédératrice pour situer les phénomènes spatiaux des risques dans le contexte de développement durable des territoires, soumis actuellement aux contraintes physiques, socio-économiques et juridiques, mais plus spécialement aux effets néfastes des perturbations climatiques et anthropiques.

Elle s’intéresse plus particulièrement à l’aménagement et à l’adaptabilité des espaces et des activités au changement climatique actuel, caractérisé dans le monde entier par une tendance générale à l’augmentation des phénomènes extrêmes induisant de nouvelles menaces.

Cette formation cible donc trois sous thèmes concordants, ayant des liens de parenté et de complémentarité. Chaque sous thème peut être défini et étudié indépendamment des autres thèmes, mais leurs liens sont toujours présents pour l’explication et l’approfondissement des connaissances physiques et humaines dans le but du choix d’un aménagement adéquat des territoires.

- Un territoire est un espace naturel aménagé, approprié et défini par des frontières administratives, cadre de vie des sociétés et de prérogatives décisionnelles. Chaque territoire intègre des éléments physiques et d’autres d’origine anthropique qui sont les marques des sociétés actuelles et passées. Le territoire est ainsi à l’intersection de champs de forces entre volonté d’aménagement des acteurs et contraintes biophysiques, constituant une variété extraordinaire de situations et pose en général des problématiques de fond, telles que :

• Comment sont aménagés et gérés les territoires ?
• Comment peut-on maîtriser les contraintes et les risques dans les territoires pour réduire la vulnérabilité de ces derniers ?
• Comment peut-on les gérer durablement et augmenter la résilience ?
• quelles sont les formes d’adaptabilité des territoires aux effets des changements climatiques et différents risques environnementaux ?

- Le développement durable est présent dans la thématique de ce Master, devenu actuellement un moteur politique et stratégique dans le domaine du développement des sociétés et dans le domaine de la préservation de l’environnement par le biais de la réduction de la vulnérabilité. Il pose des problématiques de grandeurs variables : planétaire, international, national, régional, local et même au niveau de certains milieux de dimensions encore plus réduites (SIBE, Daya, Merja, Ilôts de forêt….).

- Les risques, liés d’une manière intrinsèque aux milieux anthropiques, doivent être abordés dans leur contexte géographique, socio-économique et politique. La gestion des risques a donc pour vocation de réconcilier l’homme, la nature et l’économie, à long terme et à l’échelle multi-scalaire. La finalité de la gestion des risques est d’améliorer la protection des habitants dans leurs territoires de vie.
Dans le détail, ces sous thèmes s’articulent autour des concepts clés d’aléas, de vulnérabilité, et d’aménagement intégré des territoires. Des sous thèmes qui capitalisent pour la formation de ce Master l’essentiel de l’information sur l’environnement, le développement et la gestion de l’espace face aux risques. La gestion qui n’est autre que le mode d’intervention de l’Homme sur son espace vital, dépassant actuellement le cadre local pour s’intégrer dans la communauté internationale.

L’environnement et les espaces aménagés se situent donc au centre de la problématique de cette formation. Toutes les activités sont à considérer, leur implantation nécessite l’adaptation aux risques environnementaux. De même, les aménagements doivent répondre aussi aux besoins de l’urbanisation tout en préservant l’équilibre naturel des milieux afin de réduire les rétroactions négatives.
Cette formation de Master se propose, par son cursus universitaire et la participation de praticiens, de contribuer à la connaissance, la détermination et l’évaluation des risques qui menacent les milieux et le développement durable des territoires. Cette approche nécessite aussi d’intégrer l’impact des changements climatiques actuels et les formes d’adaptabilité alternatives.

Ce Master permet le renforcement des liens avec les autres Masters au sein du Département de Géographie et avec certains Départements de la Faculté des Sciences et ceux de la Faculté des Sciences Juridiques et Sociales de l’Université Ibn Tofaïl et l’université en Mauritanie. De même que les capacités extérieures sont intégrées dans ce projet pour plus d’efficacité dans les domaines pédagogique et scientifique : implication des chercheur au niveau national certes, mais aussi au niveau international puisque la maquette de ce Master est réalisée en concertation avec l’Université de Poitiers en France.

Cette formation s’appuiera sur un tissu local d’institutions très dense et des collectivités territoriales, dont de nombreuses communes et pays confrontées aux problèmes causés par différents aléas dont l’impact sur les territoires et milieux est souvent désastreux vu le degré de vulnérabilité naturelle humaine et juridique des espaces. De nombreux risques naturels sont perceptibles au niveau de plusieurs phénomènes et dans plusieurs localités : sécheresse, risques sismiques, glissements et mouvements de terrain, risques hydrologiques crues/étiages, risques de submersion et d’érosion littorale, feux de forêt et de brousse.

2- Objectifs de la formation

L’objectif principal de cette formation est donc de former des spécialistes gestionnaires de la question environnementale au sein des collectivités locales et territoriales, des bureaux d’études et des grands groupes industriels ainsi que des chercheurs. Il se décline en :

- Pour ce qui concerne la recherche, ce Master a pour but de former des chercheurs de haut niveau, capables de construire et piloter des projets de recherche approfondie sur les éléments fondamentaux qui gouvernent les environnements et les processus naturels et anthropiques générateurs de risques pour les territoires.

- Pour ce qui concerne l’orientation professionnelle, le Master a pour objectif de former des cadres supérieurs de haut niveau, spécialisés dans la gestion territoriale des effets des changements climatiques et des risques environnementaux. Les étudiants formés seront capables, à l’issue de leur cursus, d’intervenir dans les territoires urbains, ruraux et sur les milieux naturels, notamment pour la gestion des différentes ressources.

- Objectifs liés à la pluridisciplinarité de la formation, car les effets des changements climatiques et les risques sont des enjeux scientifique, écologique, historique, culturel et social. Il faut donc pour cela que l’étudiant soit capable de maîtriser les concepts et théories afin de pouvoir les vulgariser et les mettre en œuvre.

- un dernier objectif de cette formation qui consiste à former des médiateurs en environnement , c’est-à-dire des professionnels de haut niveau dont la responsabilité vise à produire et à intégrer les connaissances sur l’environnement et les risques dans les actions d’aménagement et de réduction des vulnérabilités et/ou de prévention, diffuser les connaissances sur les risques environnementaux et les rendre accessibles à un large public.

3- Modules du Master

S 1 : Dynamique de l’environnement

1- Introduction aux concepts et notions des changements climatiques et des risques environnementaux
2- Ecologie générale : climat, écologie, pédologie
3- Dégradation des milieux
4- Hydrologie et dynamique fluviale
5- Principes de la cartographie
6-Langue et communication

S 2 : Analyse et typologie des effets des changements climatiques et des risques

1- Interaction nature/société
2- Effets des changements climatiques et résilience
3- Risques climatiques et biologiques
4- Risques hydrologiques
5- Sociologie de l’environnement
6- Principes élémentaires du SIG et de la télédétection

S 3 : Effets des changements climatiques et risques environnementaux

1- Gestion des effets des changements climatiques et des risques au niveau des bassins versants et des espaces ruraux
2- Gestion des effets des changements climatiques et des risques dans les espaces urbains
3- Etude de cas pratiques dans le domaine de la maîtrise des effets des changements climatiques et de la maîtrise des risques
4- Gestion des environnements spécifiques : littoraux, montagnes, oasis
5- Cadre institutionnel et législatif
6- Pratiques en SIG et en télédétection

S 4 : Stage ou mémoire

1- Encadrement des stages et des mémoires
2- Présentations méthodologiques des études d’impacts environnementaux


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)