Début des travaux de l’atelier OMS AFRIQUE pour le renforcement des capacités de surveillance du Paludisme à l’intention des pays francophones de la région africaine

, par  masterEveil , popularité : 18%

Début des travaux de l’atelier OMS AFRIQUE pour le renforcement des capacités de surveillance du Paludisme à l’intention des pays francophones de la région africaine

Nouakchott, 28 janvier 2019 – Les travaux de l’atelier international pour le renforcement des capacités de surveillance et du suivi et évaluation des programmes de lutte contre le paludisme ont débuté ce lundi 28 janvier à Nouakchott.

Les objectifs de cet atelier sont :

D’examiner la situation épidémiologique actuelle du paludisme, les progrès enregistrés par les pays africains et les défis en matière de lutte contre le paludisme

Orienter les participants sur les directives techniques en matière de surveillance et suivi-évaluation du paludisme conformément aux directives OMS

 Renforcer les compétences des participants sur le module de paludisme et mettre à jour les bases de données et examiner les données mensuelles de routine du paludisme de chaque pays pour la période 2015-2018

La première journée de cet atelier a été marquée par la cérémonie d’ouverture durant laquelle le Ministre de la Santé et le représentant par intérim de l’OMS ont prononcé une allocution en présence du Conseiller du Premier Ministre et le Secrétaire exécutif du SENLS. Ce fut également l’occasion pour lancer le deuxième atelier sur le paludisme qui aura lieu du 1er au 2 février.

Les travaux de l’atelier ont tourné autour de l’examination de la situation épidémiologique du paludisme, les progrès enregistrés par les pays et les défis en matière de lutte contre le paludisme.

Les experts des pays africains (les coordonnateurs et responsables de suivi-évaluation des programmes nationaux de lutte contre le paludisme, les points focaux des bureaux de l’OMS, les partenaires FMLSTP, RBM, USAID/PMI, WAHO, OCEAC, UNICEF, OMVS, Initiatives 5%, Malaria Consortium) se pencheront les jours suivants de l’ateliers sur divers thématiques telles que le renforcement des compétences sur le module du paludisme DHIS2 ou encore sur l’orientation des participants sur les directives techniques de l’OMS en matière de surveillance et suivi-évaluation du paludisme.

Les 24 pays participants sont : L’Algérie, l’Angola, le Benin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cabo Verde, le Cameroun, Les Comores, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée Bissau, la Guinée Equatoriale, le Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, la Sao Tome et Principe, le Sénégal, le Tchad et enfin le Togo.

FLASH INFO MAURITANIE OMS 


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)