Division 1 : Les cinq faits marquants de la 2ème journée

, par  masterEveil , popularité : 28%

FFRIM - La deuxième journée du championnat de Division 1 s’est achevée dimanche dernier. Treize buts ont été inscrits lors de cette seconde étape, soit trois de moins que la première.

Entre la prise de pouvoir des King’s de Nouakchott, le succès des Galactiques de Tevragh-Zeïna, la désillusion du FC Nouadhibou et le limogeage de Yamen Zelfani, retour sur les cinq faits qui ont marqué le weekend.

1. Les King’s sur le trône

La Division 1 a de nouveaux patrons : les Nouakchott King’s ! Du moins, jusqu’au 14 octobre prochain, date du démarrage de la 3ème journée, après la trêve internationale. En allant arracher le point du nul (0-0) sur la pelouse de l’ASC SNIM, les poulains de Pape Seck ont pris les commandes du championnat à égalité de points (4) avec la Garde, Riadh, Deuz et Tidjikja, les dépassant au goal-average général.

Les « Lions » doivent surtout leur fauteuil de leader à la victoire sur tapis vert obtenue contre le FC Tevragh-Zeïna lors de la première journée.

2. Les Galactiques n’ont pas douté

En dépit de son succès (2-1) devant les Nouakchott King’s en ouverture du championnat, le FC Tevragh-Zeïna a eu l’amère surprise de voir son match perdu sur tapis vert. La cause : l’équipe coachée par Birama Gaye avait aligné un joueur suspendu (Sidi Amar). Toutefois, cette mésaventure n’a nullement affecté le moral des Galactiques, qui se sont bien repris face à l’ACS Ksar. Samedi, le club de la capitale est venu à bout des Ksarois (2-1) avec notamment, un but venu d’ailleurs signé Samba Moussa.

3. Nikson Mendes frappe encore !

La fièvre brésilienne s’est emparée du FC Tevragh-Zeïna où Nikson Mendes de Oliveira s’impose déjà en véritable renard des surfaces. Auteur du but victorieux contre les Nouakchott King’s (qui compte pour du beurre finalement), l’attaquant auriverde a récidivé en permettant aux Galactiques de l’emporter devant le Ksar. Tevragh-Zeïna a visiblement eu le nez creux en s’attachant les services du brésilien de 22 ans, qui commence à convaincre les plus sceptiques grâce à son efficacité redoutable. À suivre…

4. Tidjikja, dans la peau d’un favori ?

On s’attendait à voir une nouvelle fois l’ASC Tidjikja jouer un rôle de faire-valoir, voire d’outsider cette année. Mais au sortir de cette deuxième journée, force est de reconnaître que la formation du Tagant a de quoi bousculer la hiérarchie et jouer les premiers rôles. Dimanche, les Marine et Bleu ont tout simplement donné une leçon de football au FC Nouadhibou.
Victorieux (1-0) sur une réalisation de Moussa Khalidou, Tidjikja a dominé les Oranges dans le jeu et l’entrejeu où Hassen Teguedi a régné en maître. Le néo international « A » Mauritanien a fait parler son talent, éclipsant au passage Palaye et Dellahi, entre autres. Avec un nul (1-1) face au Ksar et ce succès contre Nouadhibou, les Tagantois ont bien négocié leur début de saison difficile.

5. Le FC Nouadhibou se sépare de son coach

La pilule a eu du mal à passer du côté de l’État-major stéphanois après la défaite devant Tidjikja. Les dirigeants du club orange ont pris une décision drastique en limogeant dans la foulée Yamen Zelfani.

Le bilan du coach tunisien, jugé insuffisant, n’a pas plaidé en sa faveur. Il a été remplacé dans ses fonctions par Mustapha Al Sab, présenté hier mardi par le FC Nouadhibou. Le technicien algérien aura la mission délicate de faire mieux que son prédécesseur : remporter le championnat et la Coupe Nationale, à défaut d’être finaliste.

Rimsports