Emmanuel Macron au sommet de l’UA sur fond d’attaques au Sahel

, par  masterEveil , popularité : 9%

Emmanuel Macron est à Nouakchott en Mauritanie où se déroule le 31e sommet de l’Union africaine. C’est le début d’un déplacement de deux jours sur le continent pour le président français qui se rendra mardi au Nigeria. A Nouakchott, les questions de sécurité sont au centre des discussions.

Dès son arrivée à Nouakchott ce midi, Emmanuel Macron a déploré la mort de sept Maliens dans les deux attentats survenus vendredi à Sévaré et dimanche à Gao. L’attentat de Sévaré vient d’être revendiqué par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, et de l’avis d’un proche du président français, c’est de la guerre psychologique en plein 31e sommet de l’Union africaine de la part des jihadistes, mais il ne faut rien leur céder.

D’où la réunion de travail cet après-midi à Nouakchott entre les cinq chefs d’Etat du G5 Sahel, Emmanuel Macron et le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat. L’objectif est d’accélérer l’équipement des 4 000 soldats de la force conjointe du G5 Sahel notamment avec des gilets pare-balles, des protections contre les engins explosifs, mais aussi mieux coordonner l’action des cinq armées nationales.

De bonnes sources, le Tchad et la Mauritanie, dont les armées ont fait leur preuve sur le terrain, n’ont pas grande confiance dans les capacités opérationnelles des trois autres armées du Mali, du Niger et du Burkina Faso. L’un des enjeux de cette réunion à Nouakchott est de convaincre les cinq armées de mutualiser leurs unités et de combattre ensemble
RFI


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)