Fermeture du siège du Parti unioniste démocratique et socialiste (PUDS)

, par  masterEveil , popularité : 90%

Le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation a annoncé, jeudi, avoir fermé le siège du parti unioniste démocratique et socialiste et la suspension de ses activités, pour une durée de 90 jours, pour violation des procédures régissant les activités de partis politiques.

Le ministère précise que la décision est motivée par le recours de ce parti à la fraude dans le dessein de porter atteinte à la sécurité et à l’ordre publics.

Voici une traduction e non officielle du communiqué du ministère de l’Intérieur :

« Les services spécialisés du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation ont constaté qu’un parti politique a procédé, ces derniers jours, à des changements au sein de ses instances dirigeantes et au déplacement de son siège d’une wilaya vers une autre, ce qui constitue une violation du cadre juridique régissant les activités de partis politiques. Il a fait usage de la fraude dans le but de parvenir à des objectifs de nature à influer directement sur la sécurité et l’ordre publics.

En raison de ces faits, le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, conformément à ses prérogatives, et en vertu d’un arrêté rendu public, mercredi, a ordonné la fermeture du siège du Parti unioniste démocratique et socialiste et la suspension de ses activités, pour une durée de 90 jours, en application de l’article 24 de la loi N.91-024, en date du 25 juillet 1991, régissant les partis politiques et leurs activités.

Le ministère réitère son attachement au respect et la défense des droits individuels et collectifs. Il est pleinement conscient de sa responsabilité en matière d’ancrage de la légitimité juridique, et du fait que cette responsabilité exige que des décisions appropriées soit prises, au moment opportun, lorsque le bon fonctionnement de la vie publique est menacé ».


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)