Heurts suite à une tentative d’expropriation domaniale : « Le Manifeste » fait porter la responsabilité à l’Etat

, par  masterEveil , popularité : 11%

« Le Manifeste pour les droits économiques et sociaux des haratines » (Al Mithaq) a fait porter la responsabilité des heurts survenus jeudi à Daghvegh (Assaba) à la suite d’une tentative d’expropriation d’agriculteurs haratines aux pouvoirs publics et à leur complicité avec les tribalistes, apprend-on dans un communiqué transmis mardi à « mauriweb.info ».

Selon cette même source, huit hommes de la même tribu que les victimes voulant faire déguerpir une famille d’exploitants haratines auraient molesté une femme, Aminetou Mint Mohamed Masaoud, et blessé dangereusement à la tête son frère de 15 ans.

Ce dernier en raison de la gravité de la blessure aurait été évacué d’urgence à l’hôpital régional de Kiffa. Les deux personnes se seraient opposées à la tentative des assaillants.

Al Mithaq a, par ailleurs, appelé les autorités politiques à appliquer les lois et notamment la loi sur la réforme foncière et domaniale de 1983. Il a enfin réitéré son appel à l’endroit « des forces vives du pays » pour bannir le tribalisme et le racisme dans le pays.

Mauriweb


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)