Horst Köhler reçoit à Berlin une délégation de Mauritanie pour des consultations sur le Sahara

, par  masterEveil , popularité : 10%

L’Envoyé personnel du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler a eu hier jeudi à Berlin, des consultations sur le dossier du Sahara avec une délégation de la Mauritanie, conduite par le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Isselkou Ould Ahmed Izidbih.

Alors qu’à Rabat, des membres du gouvernement marocain démentent formellement toute négociation directe avec les dirigeants du Polisario, ces derniers crient sur tous les toits leur volonté de s’asseoir à la table des négociations avec la partie marocaine.

Le chef de la diplomatie mauritanienne est accompagné de Mohamed Lemine Ould Dadde, conseiller à la présidence de la république et de Jaroullah Inallah, ambassadeur, directeur de la coopération internationale au ministère des A.E, rapporte l’agence officielle mauritanienne AMI.

En principe, le médiateur onusien qui a déjà reçu à Berlin une délégation du Polisario et aujourd’hui celle de la Mauritanie, devrait en faire de même l’Algérie et le Maroc.

A Rabat, si on rejette officiellement tout contact direct avec les séparatistes du Polisario, rien n’a filtré sur la date et le lieu exact de la tenue d’une éventuelle rencontre avec Horst Köhler.

Du côté marocain où on estime que le traitement du conflit du Sahara Occidental relève du ressort exclusif de l’Organisation des Nations Unies, on n’a pas trop apprécié la volonté du médiateur de l’ONU d’associer l’Union africaine au processus de règlement de ce litige territorial.

Selon des sources proches du dossier, le Maroc qui considère l’Algérie comme partie prenante dans le conflit du Sahara, exige la présence des officiels algériens aux côtés du Polisario à toute négociation du dossier.

En attendant, l’envoyé personnel d’Antonio Guterres, Horst Köhler s’est déplacé à Genève où il a rencontré successivement l’ancien secrétaire général de l’ONU, le Ghanéen Kofi Annan, et pris contact avec un haut représentant du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU et ce dans le cadre de ses consultations avec d’autres acteurs internationaux ayant une connaissance du dossier du Sahara.

Köhler intensifie ainsi ses concertations en prévision de la présentation en avril prochain, par Antonio Guterres de son nouveau rapport sur le Sahara occidental devant le Conseil de sécurité de l’ONU.

http://plan-autonomie.com


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)