Inauguration de trois centres militaires de santé pour la lutte contre la Covid19

, par  masterEveil , popularité : 93%

Trois centres militaires de santé consacrés à la lutte contre la COVID19 ont été ouverts, samedi 13 juin courant à Nouakchott, pour consolider les efforts nationaux de lutte contre la pandémie de la COVID19.

Le lancement de l’activité de ces trois centres implantés à Tvragh-Zeina, Elmina et Toujounine, a eu lieu sous la supervision conjointe du ministre de la Défense Hanenna Ould Sidi, du ministre de la Santé Monsieur Nedhirou Ould Hamed, et du Général de division chef d’Etat-major général des armées Mohamed Ould Bamba Ould Meguett en présence du Général Teyib Mohamed Mahmoud Ebbou, directeur des services de santé des Armées et des Forces de sécurité.

Dans un discours prononcé à cette occasion, le général directeur des services de santé a rappelé que le ministère de la Défense nationale a décidé de mettre en service les trois centres conformément aux insignes instructions du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Ces centres, poursuit le général chef des services de santé des Armées, implantés sur les trois wilayas de Nouakchott contribueront à consolider les efforts du ministère de la Santé pour faire face à la pandémie de la covid19.

Par ailleurs, poursuit-il, la préparation de ces trois centres est le fruit d’un travail soutenu qui a permis de les construire, de les équiper et de mettre en place les moyens logistiques nécessaires pour les rendre entièrement opérationnels en plus de la formation des personnels affectés à ces structures.

Selon la direction des services des Armées, la mission principale de ces centres consiste à accueillir les cas suspects de la Covid19 ou les personnes ayant eu un contact avec des porteurs du virus.

Chaque centre est équipés de deux ambulances médicalisées, d’un véhicule de service et d’un véhicule de transport des personnels en plus d’équipements nécessaires pour désinfecter les lieux, effectuer les tests, isoler les malades et assurer leur prise en charge médicale.

En cas d’éventuels signes complications ou de cas présentant une maladie chronique, les patients peuvent être transportés d’urgence vers les hôpitaux.

Dans le cas des enfants et des femmes enceintes, ceux-ci sont directement orientés vers l’Hôpital mère et enfant.

Les trois structures, où se relaient des équipes, dont des médecins affectés en appui par le ministère de la Santé, sont également dotées des moyens nécessaires pour mener mille tests rapides et peuvent demander un renforcement en cas de nécessité.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)