Invention d’une nouvelle formule de prévention de la polygamie en Mauritanie

, par  Webmastrer , popularité : 16%

Les femmes mauritaniennes ont inventé une nouvelle et drôle formule pour empêcher le mariage de leur époux avec d’autres femmes. Elles posent à cette fin comme condition, la mention dans l’acte de mariage de l’expression « la Lahigheta we la Sabigheta », soit littéralement « pas d’épouse avant ni après », pour éviter de vivre dans un foyer polygame.
 

Au cas où l’épouse apprenne le manquement de son mari à cette condition, elle pourrait, si elle le désire, obtenir un divorce pour préserver sa dignité.
La société mauritanienne continue d’imposer des restrictions pour le second mariage, malgré l’absence d’une loi obligeant le mari d’informer sa première épouse ou d’avoir son consentement comme condition indispensable pour contracter son deuxième mariage, comme c’est le cas dans certains pays arabes à l’instar du Maroc et de la Tunisie.
Selon une étude récente réalisée en Mauritanie, le second mariage est à l’origine du taux très élevé des divorces et des désintégrations des familles dans ce pays, qui occupe la première place dans le monde arabe en termes d’éclatement des foyers.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)