L’IRA pose ses conditions pour participer au dialogue politique en gestation

, par  Webmastrer , popularité : 8%

Taqadoumy - Des leaders de l’IRA ont exprimé leur disponibilité à participer au dialogue attendu, entre l’opposition et le pouvoir, conditionnant leur participation à toute concertation avec le pouvoir du Président Mohamed Ould Abdel Aziz, par la sincérité des pourparlers, qui doivent poser, selon l’ONG non reconnue, tous les problèmes et non une partie.

Le dialogue doit intégrer la problématique des libertés individuelles et collectives ainsi que les questions de l’esclavage, du passif humanitaire et de la discrimination, affirme le secrétaire chargé des Relations extérieures d’IRA, Balla Touré.

Les leaders de l’IRA précisent également ne pas accepter un dialogue entre l’opposition et le pouvoir, au moment où des détenus d’opinion sont écroués dans les geôles de Ould Abdel Aziz, indiquant que toute négociation entre les protagonistes politiques, ne prenant pas en considération cette revendication, ne garantira pas une issue à l’impasse politique, qui prévaut dans le pays.

Balla Touré a souligné par ailleurs qu’ils ont rencontré à ce sujet les partis de l’UFP, du RFD, de la Convergence Nationale, de l’Unad, des FPC, de l’AJD/MR, de Tawassoul, affirmant que tous ces interlocuteurs politiques ont partagé avec eux cette position.

Le secrétaire chargé des Relations extérieures d’IRA a conclu en soulignant qu’ils poursuivront leurs contacts avec d’autres parties politiques dans ce sens.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)