L’OMS appuie l’organisation d’un atelier technique pour l’élaboration de la Stratégie Nationale du Financement de la Santé (SNFS)

, par  masterEveil , popularité : 96%

Sous la présidence du Directeur de la Planification, de la Coopération et de l’Information Sanitaire du Ministère de la Santé (DPCIS), Mr Isselmou Ould Mahjoub, les travaux de l’atelier pour l’élaboration de la Stratégie Nationale du Financement de la Santé ont débuté ce lundi 16 septembre à Nouakchott. Durant cinq jours, les experts nationaux et points focaux des différents départements sectoriels impliqués ainsi que les partenaires techniques et financiers (PTF), en partenariat avec l’OMS et I-PASS, se pencheront à nouveau sur les préoccupations relatives au système de financement de la santé. En effet, c’est dans la perspective de l’extension de l’accès aux services de santé, l’amélioration des problèmes d’équité et l’extension des mécanismes de protection contre le risque financier lié à la maladie, que le processus d’étude diagnostique est en train de s’achever. Cet état des lieux ouvrira le chemin pour doter le pays d’une stratégie nationale du financement de la santé dans une perspective de couverture de santé universelle.

De manière plus spécifique, les participants à l’atelier, accompagnés par l’expertise de l’OMS (bureau pays et AFRO/IST-WA) finaliseront les différentes composantes du document, à savoir : les Facteurs contextuels clés qui influencent la politique financière en santé et l’atteinte des objectifs de cette politique, la revue des dépenses de santé, l’organisation du financement de la santé, l’achat de services de santé, la Situation de la CSU, l’équité dans la distribution des ressources.

A l’issu de cet atelier qui s’est tenu du 16 au 20 septembre, il est attendu de la part du comité technique le document final de l’état des lieux du système de financement de la santé ainsi que les premières orientations stratégiques d’un document de stratégie nationale de financement de la santé pour la CSU en Mauritanie.

OMS_Mauritanie COM


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)