L’OMS déclare la fin d’Ebola en Afrique de l’Ouest

, par  Webmastrer , popularité : 12%

L’OMS déclare la fin d’Ebola en Afrique de l’Ouest
Publié 14.01.2016 Mis à jour 14.01.2016 AA
Il s’agit de la première fois depuis le début de l’épidémie que les 3 pays les plus touchés par l’épidémie, la Guinée, le Libéria et le Sierra Leone, sont simultanément déclarés exempts du virus.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a annoncé, jeudi, la fin de l’épidémie Ebola en Afrique de l’Ouest recommandant de rester "vigilant" en prévision de toute éventuelle résurgence de la maladie.
« l’OMS déclare la fin de la plus récente éclosion de maladie à virus Ebola au Libéria et déclare que toutes les chaînes de transmission connues ont été arrêtés en Afrique de l’Ouest », indique un communiqué, diffusé jeudi sur le site web de l’Organisation sanitaire.
Il s’agit de la première fois depuis le début de l’épidémie il y a 2 ans, que les 3 pays les plus touchés par l’épidémie, la Guinée, le Libéria et le Sierra Leone, sont simultanément déclarés exempts du virus. Tous les trois n’ont, en effet, signalé aucun cas depuis 42 jours.
Le Sierra Leone avait été déclaré exempt d’Ebola le 7 Novembre 2015 et la Guinée le 29 Décembre.
L’OMS estime, toutefois, que le travail n’était pas fini, notant que toutes "les parties prenantes doivent rester vigilantes afin de savoir répondre à toute résurgence du virus tel qu’il fût le cas au Libéria".
L’OMS rappelle, à ce propos, que le Libéria avait, à deux reprises, été déclaré exempt d’Ebola, respectivement en Mai et Septembre derniers avant que de nouveaux cas n’aient été identifiés.
L’annonce faite jeudi par l’OMS succède de 42 jours (deux cycles d’incubation de 21 jours du virus) après que le dernier patient confirmé au Libéria n’a été testé négatif pour la maladie deux fois.
Réagissant à ce propos, l’OMS relève qu’aussi bien le gouvernement que le peuple du Liberia, ont réagi efficacement face à la ré-émergence du virus Ebola.
Fait qui dénote, selon elle, "d’une capacité renforcée du gouvernement à gérer de telles éclosions".
"L’OMS et ses partenaires travaillent avec les gouvernements de la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone pour accompagner les survivants et les aider à accéder à des soins médicaux et psychosociaux et le dépistage de la persistance du virus », souligne le même communiqué.
Selon l’OMS, depuis son déclenchement en janvier 2014, l’épidémie d’Ebola a coûté la vie de plus de 11 300 personnes sur un total de 28 500 personnes touchés, principalement, dans les trois pays d’Afrique de l’Ouest.

trt.net.tr


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)