L’Opposition Démocratique Mauritanienne condamne avec la dernière énergie la violation de la loi et le mépris des nobles valeurs de notre peuple (Déclaration

, par  masterEveil , popularité : 20%

L’Opposition Démocratique Mauritanienne - Le pouvoir poursuit le feuilleton scandaleux à travers lequel il vise un groupe de fils et de filles de ce pays qui ont pris l’engagement de défendre leur peuple, sa constitution et sa crédibilité face à un régime qui s’entête à fouler au pied tout ce qui représente la légalité, l’honneur et le patriotisme.
Le collectif des avocats a mis à nu les nombreuses et flagrantes entorses à la loi qui ont entaché la procédure en cours depuis son commencement jusqu’à ce jour : kidnapping sans mandat, dépassement des délais légaux de garde à vue, violation de l’immunité, mépris de toutes les valeurs de notre peuple, etc.
Il a également prouvé que le dossier est vide et que les accusations ne reposent sur aucun fondement. Nous sommes donc devant l’usage le plus abusif de l’Etat et de ses institutions au service des désirs du chef du pouvoir dans le cadre d’un règlement de compte des plus bas et des plus abjects.
Le vrai crime du sénateur Mohamed Ould Ghadda, de la sénatrice Maalouma Mint El-Mayddah et des autres sénateurs compris dans ce dossier monté de toutes pièces est d’avoir défendu la constitution de leur pays contre ceux qui veulent la violer et d’avoir donné à leur mission son sens le plus noble le jour où ils ont courageusement fait obstruction aux amendements apocryphes.
Leur vrai crime est d’avoir osé mettre en place une commission d’enquête sur le pillage et les marchés scandaleux du régime. Le vrai crime des journalistes est d’oser refuser d’écrire sous dictée et de dire la vérité à leurs lecteurs. Le vrai crime des dirigeants syndicats et d’oser défendre, en toute liberté et indépendance, les intérêts des travailleurs.
Un homme d’affaires a-t-il le droit de s’opposer à ce régime ? A-t-il le droit de dépenser son argent en dehors de ce qui plait au chef du pouvoir ? S’il le fait ne doit-il pas être bâillonné, persécuté et poursuivi tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays ?
L’Opposition Démocratique Mauritanienne, tout en suivant avec indignation et inquiétude ces derniers développements, ainsi que le grave recul dans le domaine des libertés et des droits :

1. Réaffirme son soutien inébranlable aux détenus ainsi qu’à tous ceux qui sont compris dans ce dossier honteux ; salue leur courage et leur persévérance dans leurs positions patriotiques.
2. Condamne avec la dernière énergie la violation de la loi et le mépris des nobles valeurs de notre peuple qui ont entaché ce dossier, et exige la libération immédiate des détenus et l’arrêt immédiat de toutes les poursuites.
3. Appelle au soutien de toutes les manifestations et de toutes les activités organisées par le Comité de Soutien au sénateur Mohamed Ould Gadda, aux autres détenus politiques et à tous ceux qui sont compris dans ce dossier scandaleux ; notamment le sit-in qui aura lieu samedi prochain 9 Septembre 2017.

Nouakchott, le 7 Septembre 2017
L’Opposition Démocratique Mauritanienne