L’ancien président devait commencer par payer ses erreurs, affirme le parti Insav au pouvoir

, par  masterEveil , popularité : 0%

L’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz aurait dû se consacrer à prouver son innocence ou à payer le prix de ses fautes envers la Patrie, a affirmé le parti Insav au pouvoir.

Nous condamnons l’imprudence qui a caractérisé la coalition entre l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz et le mouvement des FLAM, a ajouté le parti dans un communiqué.

Insav a qualifié également d’incohérent, le communiqué publié par ladite coalition, relative à la création d’une plateforme de concertation et de suivi baptisée « « Engagés pour une Mauritanie unifiée » EMU.

Cette dernière avait revelé son projet politique hier samedi 12 novembre courant dans la capitale francçaise Paris, rappelle-t-on

Essahraa 


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)