L’ex ministre de l’intérieur Ould R’Zeizim pourrait être nommé à la rescousse à la tête de la Ceni

, par  masterEveil , popularité : 8%

L’état de santé du Président de la CENI 2018 Didi Ould Bounamaa serait toujours stationnaire, après des mois de convalescence, à une période où la commission est débordée par la précipitation de ses missions et le bras de fer avec les autorités, rapportent des sources.
Une situation qui aurait conduit les Pouvoirs Publics à envisager le limogeage de Bounamaa et son remplacement, sur instruction du Président mauritanien Ould Abdel Aziz.
Parmi les personnalités avancées pour cette succession à la tête de la CENI, l’ex ministre de l’intérieur Mohamed Ould R’Zeizim, serait favori, révèlent les sources précitées, qui citent comme atouts de l’homme sa longue expérience et le consensus dont il avait bénéficié à l’époque de la part des différents protagonistes de la majorité et de l’opposition, pour gérer les élections présidentielles de 2009.
Mise en place en août dernier, la Ceni peine à s’adapter au rythme accéléré de ses tâches, face à un agenda électoral imminent


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)