L’expert français a fait l’objet de pressions, selon les parents de feu Zeini qui récusent les affirmations du parquet général

, par  masterEveil

La mère de feu Zeini, Mme Maimouna Mint Ahmed, a organisé un point de presse, au cours duquel, elle a totalement récusé les conclusions publiées dernièrement par le parquet général de Nouakchott et relatives aux résultats de l’autopsie de la dépouille de son fils, réalisée par un médecin légiste français.

Maimouna est formelle : l’expert français a fait l’objet de pressions de parties influentes mauritaniennes, rappelant qu’il avait déclaré aux premiers instants de son autopsie, que Zeini avait été tué, avant que le parquet général ne vienne pour circonscrire la mort à un présumé suicide.

La mère de Zeini, l’unique garçon qu’elle a avec ses sœurs, jure de mener sa lutte jusqu’à que la vérité soit connue, affirmant détenir des informations selon lesquelles, les prélèvements du corps du défunt, avaient été gardé à l’hôpital pendant 10 jours, avant d’être envoyés à l’étranger, pour les besoins de l’autopsie.

Rappelons que le parquet général près le tribunal de Nouakchott Ouest avait rendu public, un communiqué dans lequel il écarte toute intervention extérieure dans la mort de feu Zeini Ould Baba Ould Khalifa, la qualifiant, en l’absence de toute preuve étayant le contraire, de résultant de son propre fait.

Cridem