L’opposition accuse le patronat de financer le parti au pouvoir

, par  masterEveil , popularité : 21%

Le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), qui regroupe le gros de l’opposition mauritanienne, a accusé le patronat de financer la campagne d’implantation que l’Union pour la République (UPR, au pouvoir) compte lancer ce mercredi soir.

« Nous avons reçu des informations sûres selon lesquelles le chef du patronat a convoqué un groupe d’hommes d’affaires et leur a demandé de verser leurs contributions pour le financement de cette campagne », a indiqué le FNDU dans une lettre de protestation.

Dans la lettre adressée au patron des patrons et dont APA a reçu copie, le Front insiste sur le fait que « le patronat est une association à caractère purement professionnel » et qu’il « doit rester en dehors des tiraillements politiques ».

Pour le FNDU, le financement de la campagne de l’UPR à travers le patronat est une consécration de la notion de « parti – Etat » et une préférence manifestée à l’endroit d’une « partie politique au détriment des autres ».

Une telle action « transgresse la nature et les objectifs du patronat, viole les règles de jeu démocratique et pourrait aggraver la crise politique actuelle », souligne l’opposition dans sa lettre.

Celle-ci rappelle, en outre, que les textes régissant le patronat l’engagent à se tenir à égale distance de tous les protagonistes politiques.

« La contribution à la montée de la tension de la situation actuelle, face aux élections prochaines, est de nature à menacer la stabilité et l’ordre public dans le pays », a mis en garde le FNDU.

L’année en cours et celle à venir connaitront des élections municipales, législatives et présidentielles en Mauritanie.

APA


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)