L’opposition dénonce l’acharnement du pouvoir contre Ahmed Baba ould AZIZI

, par  Webmastrer , popularité : 9%

L’Opposition rassemblée au sein du FNDU a fustigé l’acharnement du régime du président Mohamed Abdelaziz contre le président du patronat Ahmed Baba Ould Azizi, constate-t-on dans une déclaration rendue publique samedi par ces partis politiques.

Le président du patronat est depuis quelques temps dans le viseur du pouvoir qui, des redressements fiscaux infligés à son groupe, en passant par son exclusion des marchés publics, cherche vaille que vaille à l’évincer de la présidence du patronat.

Son seul tort ou crime de lèse majesté est d’avoir refusé l’immixtion des généraux dans les instances du patronat.

Depuis son discours à la chambre de commerce où il a eu à demander de restaurer la confiance avec le secteur privé par l’instauration de délais de paiements raisonnables, la baisse de la pression fiscale, en somme les revendications classiques et légitimes des fédérations du patronat pour accompagner les opérateurs économiques dans leurs efforts de reprise d’activités. Avec pour ambition de soutenir les Petites et moyennes entreprises qui ont payé un lourd tribut du fait des retards de paiement et de la pression fiscale.

Depuis ce discours, les relations entre Ahmed baba ould Azizi et le pouvoir connaissent une tension latente, entretenue à outrance par l’ entourage du premier ministre. Depuis quelques jours, la tension est montée d’un cran avec la demande expresse communiquée à l’ambassade d’Italie au Maroc lui retirant la représentation consulaire dans le pays.

Certes, le clash n’est pas encore survenu, mais une séparation ne surprendrait personne. Et quand les entourages du premier ministre jouent les oiseaux de mauvais augure, le risque est grand de voir les démons de la division l’emporter sur le partenariat entre le pouvoir et son secteur privé.

Rimeco


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)