L’opposition face à la stratégie putschiste du pouvoir

, par  Webmastrer , popularité : 10%

Notre « guide éclairé bien aimé » vient, de nous éclairer que notre Sénat est non seulement inutile et même pire, qu’il représente un obstacle pour notre « démocratie exemplaire » – parce qu’il bloque la rapidité de l’adoption des lois- Il conclut que le Sénat sera donc dissout par un référendum pour bientôt.

Cette lumière qui vient de jaillir pour nous éclairer sur la nature d’un Sénat- devenu illégal depuis très longtemps et même plusieurs fois illégal ces dernières années, à chaque fois faute de renouvellement du tiers- pouvait prêter à sourire si la gravité de la situation nationale ne nous ôtait pas cette possibilité.

Tout semble prouver aujourd’hui que l’insouciance de ce pouvoir face la souffrance des populations est à la mesure de son aveuglement face au danger de déstabilisation du pays, et qu’il pourrait même la précipiter par sa tentative de tripatouiller la loi fondamentale de notre pays.

Comme l’a si bien noté le Professeur Lo Gourmo (dans une récente sortie sur Facebook) : c’est l’acte1 de la tragédie du mandat, qui correspond aussi l’Acte 1 de la stratégie putschiste.

Il s’agit dans un premier temps de tenter de détourner les populations de leurs souffrances quotidiennes en créant un climat d’illusions (l’or pourrait faire l’affaire) :


Faire courir des rumeurs ou les laisser courir sur l’existence, quasiment, à ciel ouvert et sous le sable, de mines d’or partout dans l’Inchiri ; ----- Et finir par donner à ces rumeurs un cachet officiel par la création de « licences ». Ainsi le doute n’est plus permis et le tour est joué.

Désormais toute la Mauritanie ne parle qu’or, les difficultés quotidiennes sont oubliées et laissent place spontanément aux mirages installés dans les esprits.

Mais lorsque vous lisez l’article de notre compatriote Géologue B. Diagana, un éminent connaisseur de la situation réelle sur le terrain de Tasiat à l’inchini (voir Cridem), vous mesurez l’ampleur des dégâts, de l’arnaque et les conséquences de cette irresponsabilité qui pourraient être dévastatrices.

Ces quelques passages de son brillant article permet de faire tomber toutes les illusions :

« Ayant fait partie également de la première équipe d’exploration qui est à l’origine de la découverte de la mine de Tasiast, je suis profondément attristé, et frustré en même temps, de constater qu’il m’aurait juste fallu un simple détecteur de métal pour dénicher ce trésor, au lieu d’un lever géophysique aérien qui coûte la bagatelle de quelques millions de dollars… »

La dure réalité est décrite dans ce qui suit en quelques mots par B.D : « Alors choisissez l’endroit la plus brunâtre possible, et commencez à creuser à cet endroit. Creusez, creusez, creusez encore, continuez à creuser... Il est fort probable qu’à une certaine profondeur verticale (150 à 200 mètres) vous rencontriez une zone cisaillée favorable à la circulation des fluides hydrothermaux et qui est associée à des roches poreuses initialement riches en fer et servant à piéger géo chimiquement l’or….

Alors, si vous arrivez à atteindre cette zone, dites-vous que vous n’êtes pas très loin du jackpot… Ma cousine me souffle à l’oreille qu’elle a également constaté une forte corrélation dans ces analyses géochimiques entre les teneurs de 2g/t d’or et des veines de quartz riches en sulfure (1 à 5%). Autrement dit, si seulement ton détecteur de métal pourrait aussi t’indiquer la présence de minéraux non métalliques, comme des veines de quartz riches en sulfures, alors tu as de fortes chances de trouver... 2 grammes d’or en remuant une tonne de roches vertes…. »

Il s’agit donc d’une véritable tromperie, une arnaque à grande échelle. Et lorsque le pouvoir laisse faire ou l’encourage, alors nous sommes dans un cas flagrant de non-assistance à personnes en danger. Une telle forfaiture peut être qualifiée de crime contre ces déshérités et contre ces populations en souffrance.

La première partie de l’acte1 de cette nouvelle stratégie putschiste est destiné donc à la population en souffrance quotidienne :il faut la nourrir d’illusions.

Et à l’image des dernières sorties des différents ministres sur « le troisième mandat », il faut encore chercher à faire le buzz. Et une fois de plus changer l’ordre jour national : faire oublier les succès de l’opposition sur le terrain de la mobilisation, faire oublier l’ampleur la corruption, les scandales de toutes sortes et à répétition, l’accord secret avec les groupes terroristes révélé dans la presse, …

Cette deuxième partie de l’acte 1 est concoctée et destinée donc à la classe politique, en particulier à l’opposition. Il s’agit cette fois-ci de l’annonce de la dissolution du Sénat. Cette décision pourrait bien augurer une logique du tripatouillage constitutionnel pour le fameux « troisième mandat ».

Aujourd’hui plus que jamais l’opposition démocratique et l’ensemble de ceux qui aspirent à un changement démocratique et éviter le désastre pour le pays, sont devant l’épreuve de vérité face à la stratégie putschiste du pouvoir.

Marega Baba /France.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)