L’opposition se prépare aux élections de septembre 2018

, par  masterEveil , popularité : 9%

Les Mauritaniens iront aux urnes en septembre prochain dans le cadre des élections municipales, régionales et législatives avant la présidentielle d’avril 2019.
Dans un rassemblement organisé vendredi 1er juin au soir à l’occasion du ramadan, le parti islamiste Tawassoul, un des poids lourds de l’opposition, a appelé à la mise en place des conditions de transparences en vue de garantir la crédibilité des scrutins. Son président, Mohamed Mahmoud Ould Seyyidi, a regretté le fiasco des récentes tentatives de dialogue politique.

« Nous déplorons, dit-il, l’échec des tentatives de dialogues de ces derniers mois entre les différents acteurs de la scène politique du pays. si le dialogue avait réussi, cela aurait pu contribuer à l’instaurer un climat d’entente et de sérénité de nature à favoriser la mise en place des conditions de transparence dans l’organisations des élections à venir. »

« A Tawassoul, nous avons toujours privilégié la concertation et le consensus autour des questions déterminante pour la stabilité politique et sociale du pays ; d’où la nécessité de nouvelles concertations pour se mettre d’accord sur l’essentiel en vue d’élections libres et crédibles », conclut-il. Tawassoul est membre du FNDU qui a déjà annoncé son intention de participer aux élections après les avoir boycottées en 2014.

RFI


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)