La Diaspora en Pleine Action devant le Siège des Nations Unies

, par  masterEveil , popularité : 16%

Au moment où nos frères sont en prison pour des crimes fabriqués par le régime mauritanien, c’ est un impératif moral pour nous de demander leur libération immédiate et inconditionnelle.
Leur seul crime est d avoir eu le courage de confronter le system esclavagiste et raciste en place á Nouakchott, qui protège les maitres d’ esclaves pendant qu’ il persécute les activistes des droits de l’ homme.
C est pourquoi nous saisissons le podium international que nous offre la tenue de l’ Assemblée Générale des Nations Unies pour exposer les pratiques esclavagistes et racistes dont les Noirs Mauritaniens sont victimes.
Nous saisissons également cette occasion pour rappeler que la culture de l’ impunité continue. Le gouvernement demeure sourd aux appels de justice des familles des officiers Noirs froidement assassines en 1990-1991.
Au lieu de faire face á ces dossiers graves, le gouvernement a choisi d aggraver la situation des Noirs en les marginalisant d’ avantage á travers une registration biométrique discriminatoire visant les priver de leur citoyenneté.
Nous sommes ici devant le siège des Nations Unies pour témoigner notre solidarité á nos camarades dont nous saluons le courage. En signe de solidarité, les manifestants ont lu publiquement les noms de tous les militants en prison ainsi que les peines qui leur sont injustement infligées, devant le siège des Nations Unies. Et nous réaffirmons notre détermination á poursuivre notre combat pour la justice et la liberté jusqu’ á la victoire finale. Cette détermination est corroborée par la réponse massive et enthousiaste de la Diaspora. Les manifestants ont hautement apprécié la présence des leaders du Sud Soudan, du Ghana et du Mali venus exprimer leur soutien. Il est á noter que la présence de l’ envoyé spécial de la Voix de l’ Amérique pour couvrir la manifestation a injecté une énergie toute fraiche á la détermination des militants.
En conclusion, en condamnant les militants d’ IRA á des peines allant de 3 á 15 ans pour des crimes imaginaires, le gouvernement a dévoilé au grand public son acharnement aveugle contre IRA á cause du succès de sa campagne contre l’ esclavage et le racisme au niveau national et international.

B. Tandia


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)