« La Mauritanie est l’un des rares pays à constitutionnaliser l’esclavage en tant que crime contre l’humanité », dit l’ambassadeur Ould Neny

, par  masterEveil

Dans ce grand entretien accordé au groupe D-média, le diplomate mauritanien dénonce les « activistes » qui dénaturent la réalité dans son pays sur la question de l’esclavage. Et aborde des questions brûlantes autour de la relation avec le voisin sénégalais. Le problème de l’esclavage est un problème très ancien. La Mauritanie est l’un des rares pays à l’avoir constitutionnaliser en tant que crime contre l’humanité. Ce qui est entré en vigueur avec la réforme de 2012. En tant qu’Etat, nous avons déjà mis des mécanismes pour éradiquer les dernières tares de ce fléau. Le gouvernement et la société civile travaillent ensemble au niveau de plusieurs commissions.
Nous avons mis en place des institutions de solidarité pour aider les personnes qui ont souffert de cette pratique. Et si le gouvernement arrive à débusquer une personne qui pratique encore l’esclavage, elle sera châtiée. D’ailleurs, trois tribunaux ont été créés pour juger toutes les personnes qui continuent cette pratique abominable.
En tout cas, nous travaillons pour la réintégration de toutes les personnes qui ont subi les séquelles de cette pratique. Ceux qui disent qu’il y a près de 250.000 esclaves en Mauritanie ne savent rien de ce qu’ils disent. La Mauritanie est un pays ouvert et tout le monde peut voir ce qui s’y passe.

(Avec Impact.Sn)