La Mauritanie veut renforcer sa législation contre la fraude sur l’électricité

, par  masterEveil , popularité : 14%

Le gouvernement mauritanien a adopté, jeudi 24 mai courant en Conseil des ministres, un projet de loi relatif à la définition des conditions de qualification, de constatation et de répression des contraventions à la réglementation relative à l’électricité, indique le communiqué final de la réunion gouvernementale.

Il souligne que le présent texte a pour objet de « définir les conditions de qualification, de constatation et de répression des contraventions à la réglementation relative à l’électricité ».

Le projet de loi englobe notamment la revente, la cession non autorisée et la manipulation frauduleuse des installations de transport, de distribution, de comptage d’énergie électrique et des appareils de réglage de puissance.

Dans les grandes villes mauritaniennes, notamment à Nouakchott, le vol de l’énergie électrique est monnaie courante, particulièrement dans les quartiers populaires non connectés au réseau réglementaire.

Les trafiquants font des branchements électriques tous-terrains qu’ils louent à des abonnés peu nantis à des prix réduits en toute impunité

Le projet de loi adopté introduit de nouvelles dispositions de nature à enrichir la législation pénale mauritanienne, permettant ainsi la mise en place d’un dispositif mieux adapté à la répression du prélèvement illicite de l’électricité.


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)