La condamnation à mort fait perdre à tout détenu ses droits civils, dit le porte-parole du gouvernement mauritanien.

, par  masterEveil , popularité : 2%

Le ministre de la culture et de l’artisanat et porte-parole du gouvernement Dr Mohamed Lemine Ould Cheikh, a affirmé dernièrement, dans ses commentaires des résultats de la réunion du conseil des ministres, que la condamnation à mort, fait perdre à tout détenu ses droits civils.
Le porte-parole du gouvernement mauritanien, répondait à une question relative, à ce que des détenus islamistes, qualifient, une privation de leurs droits, en tant que prisonniers.
« C’est le contexte qui détermine toujours la nature des questions et des réponses et le fait que les détenus observent une grève de la faim, atteste que leur nourriture leur est servie, le cas échéant, cela ne se serait pas produit », a affirmé le ministre.
« Pour ce qui est des droits humains, ils mangent et boivent avant leur exécution, qui sera appliquée selon la loi par pendaison, décapitation ou par un autre moyen » a-t-il ajouté.
Des réponses qui ont suscité une vague d’indignation, en raison de leur caractère choquant et irresponsable, selon des sources.