Le FNDU marche pour protester contre les abus du système

, par  masterEveil , popularité : 6%

Le FNDU compte organiser deux marches mercredi et samedi prochains, s’inscrivant selon le forum dans le cadre d’une série de manifs de protestation contre ce qu’il a appelé « l’humiliation de notre peuple et la dégradation de ses conditions de vie ».
Le collectif des partis de l’opposition accuse le régime d’échec, et de ne pas avoir réussi en 10 ans de pouvoir, d’offrir r au peuple mauritanien « que davantage de hausse des prix, d’impôts et de taxes, de dégradation des services publics et de répression ».

Et d’ajouter, pour mettre fin à ce statu quo : « sortons donc, tous, pour faire face aux politiques du mépris, de l’appauvrissement, de l’affamement et de l’injustice et pour imposer les conditions d’une vie digne pour nos populations ».
Parmi les nombreux griefs reprochés par le Forum au pouvoir, on cite notamment quelques points évoqués par ledit collectif dont la hausse des prix, la liquidation de la SONIMEX, le gel des salaires, le fardeau des taxes, l’incapacité des dispensaires et centres hospitaliers du pays de secourir ou de traiter les malades, les faux médicaments qui fauchent des vies en l’absence de tout contrôle et dans l’indifférence des autorités….
Le FNDU estime que les citoyens ne se sentent plus en sécurité, ni pour leur vie, ni pour leurs biens, ni pour l’honneur de leurs filles, en raison de la propagation du crime, du banditisme et du viol, déplorant la propagation des ordures qui cernent tous les quartiers, répandant leurs émanations toxiques pour la santé, soulignant même qu’aucune « composante de ce peuple n’est à l’abri de l’injustice : Les étudiants voient leurs bourses coupées et son réprimés, les dockers voient leurs droits spoliés et reçoivent des menaces, les enseignants, les professeurs et les médecins sont méprisés et humiliés, les habitants des Kebbas et de Tarhil endurent l’injustice de l’ADU, les piroguiers se voient refuser l’immatriculation de leurs embarcations…Quiconque élève la voix contre l’arbitraire du pouvoir se voit frappé de châtiment : les opposants sont jetés en prison, les Sénateurs, les syndicalistes, les journalistes et les hommes d’affaires sont l’objet de poursuites judiciaires abusives.
Le Forum évoque naturellement la sécheresse qui plane sur le monde rural et menace l’unique source de vie des centaines de milliers de citoyens, à savoir leur bétail et leurs cultures. L’intervention pour sauver le cheptel annoncée par le pouvoir est tout simplement dérisoire, le népotisme, le clientélisme, la gabegie…
Il accuse enfin des proches du pouvoir d’accumuler les fortunes à l’intérieur et à l’étranger, de se soigner ainsi que les leurs, dans les plus grands hôpitaux européens et américains et d’envoyer leurs enfants dans les plus prestigieuses universités du monde, tout en leur assurant emplois et hautes fonctions …


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)