Le FNDU ne tolerera pas un hold-up électoral, dit Ould Maouloud

, par  masterEveil , popularité : 21%

Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) a affiché samedi sa volonté de participer aux prochaines élections locales en Mauritanie. Le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) prendra part aux scrutins législatifs et municipaux prévus pour se tenir au mois d’août et novembre en Mauritanie.

"Nous avons décidé de participer à ces élections parce que nous n’acceptons pas de rester en marge d’un processus menant à un basculement politique dans le pays", a déclaré Mohamed Ould Moloud, dirigeant de la FNDU, lors d’un point de presse samedi à Nouakchott.

Cependant, la formation politique d’opposition conteste la composition de la nouvelle commission électorale (CENI) dont les membres ont été nommés en début de semaine dernière par décret présidentiel.

Les principales forces politiques de l’opposition mauritanienne ne sont pas représentées au sein de cette commission. Le FNDU "n’acceptera pas une prise en otage politique du pays et un hold-up électoral" a martelé Mohamed Ould Moloud.

La FNDU a participé au boycott des différents scrutins organisés en Mauritanie depuis l’arrivée au pouvoir du président Mohamed Ould Abdel Aziz.

La formation politique avait déjà refusé de participer aux élections législatives de 2013.

Pour le parti au pouvoir, l’attitude de l’opposition est celle de "celui qui s’attend à être vaincu" indique Bamba Ould Dramane, ancien ministre et membre du bureau exécutif de l’UPR (Union pour la République), le parti au pouvoir.

Pour ce cadre de l’UPR, la CENI a été constituée de façon légale et ne saurait souffrir d’une quelconque contestation.

BBC
*


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)