Le FNDU sur l’après 2019 selon Aziz : Positif mais insuffisant

, par  masterEveil , popularité : 8%

Le Forum National pour la Démocratie et l’Unité a publié une déclaration sanctionnant les propos tenus par le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, dans une interview accrodée au Magazine « Jeune Afrique ».
Un entretien dans lequel il écarte toute éventualité d’un 3e mandat, assurant toutefois qu’il soutiendra un candidat. Un positionnement qui a suscité des réserves de l’opposition radicale, comme on peut le percevoir à travers le communiqué suivant :
« Le Forum National pour la Démocratie et l’Unité prend acte de la position exprimée par le Chef de l’Etat Mohamed Ould Abdelaziz et qui consiste en sa volonté de respecter les articles de la Constitution qui limitent à deux les mandats présidentiels ainsi que sa volonté de ne pas briguer un troisième mandat.

Le FNDU, tout en restant vigilant devant toutes les manœuvres, estime que cette position constitue un pas positif sur la voie de la consécration de l’alternance pacifique du pouvoir.

Cependant, ce pas demeurera insuffisant s’il n’est pas accompagné des mesures qui garantissent à notre pays d’aborder de manière assurée le virage décisif que constituent les prochaines échéances. En tête de ces mesures :

• L’organisation d’une concertation nationale qui permet aux forces vives et agissantes du pays de se rencontrer et de se concerter pour définir les règles d’un parcours qui garantit l’organisation d’élections ouvertes, transparentes et libres qui assurent des chances égales à tous les partenaires politiques, la neutralité du pouvoir, la non utilisation du crédit et des moyens de l’Etat au profit d’un candidat au détriment des autres. La persistance sur la voie du pouvoir personnel, de l’unilatéralisme dans la gestion du processus électoral et de la prise en otage de l’Etat au profit d’un camp politique contre les autres vident ce pas de son contenu et le détournent de l’objectif qu’en attendent tous les mauritaniens, à savoir la préparation d’une véritable alternance pacifique et démocratique du pouvoir.

• L’affirmation d’une volonté politique réelle de décrisper et apaiser la scène politique nationale par l’abandon de la politique de répression, la libération des prisonniers politiques et l’arrêt des poursuites judiciaires arbitraires. La persistance dans les politiques répressives et les règlements de comptes avec les opposants ne relèvent pas de la bonne foi et ne sont pas de nature à alléger le poids de la crise politique persistante, afin de préparer les échéances prochaines dans la sérénité requise.

Nouakchott, le 26 Février 2018

Le FNDU »


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)