Le Forum réaffirme son attachement à un dialogue sérieux

, par  masterEveil , popularité : 17%

Le grand absent au dialogue politique en gestation, au point de compromettre réellement le succès des actuelles concertations est évidement le forum d’opposition, qui continue de réitérer sa position appelant au dialogue sérieux, même après le lancement officiel des pourparlers.
Le forum motive son actuel boycott par deux raisons principales. La première, c’est le fait qu’il n’a pas été partie prenante aux préparatifs, au choix de la forme, aux mécanismes, à la définition des thèmes et du format de ce dialogue.
La seconde, est l’absence de garanties suffisantes, surtout concernant la neutralité de l’Etat, de l’administration et de leurs organes respectifs, la création d’un climat de transparence et d’égalité des chances dans toutes les échéances électorales en vue et que le dialogue aboutisse à la mise en place de mécanismes clairs et consensuels pour l’exécution et le suivi de ses conclusions.
Aussi, engager un dialogue avec ce pouvoir requiert-il des préliminaires, des préparatifs et des assurances qui garantissent un minimum d’espoir dans ce en quoi nous nous engageons dit-il.
Le forum dit exiger un dialogue sérieux, auquel participent les diverses parties prenantes, suivant un processus de nature à déboucher sur des résultats à la mesure des défis et sur des outputs qui peuvent asseoir la démocratie et ouvrir la voie à l’alternance pacifique au pouvoir.
Le forum rappelle même avoir déployé d’énormes efforts pour aplanir les divergences et baliser la voie devant le dialogue inclusif dont la tenue de nombreuses rencontres avec les messagers du pouvoir, la responsabilité, la souplesse et l’esprit d’ouverture.
Prenant à témoin l’opinion publique nationale à devant cette attitude du régime, qu’il rend entièrement responsable de l’échec des efforts de lancement d’un dialogue national véritable et sérieux, le forum a lancé un appel à toutes les forces patriotiques qui rejettent le dialogue-carnaval à la concertation et à la coordination, face à un processus dont il est légitime de douter des intentions et des visées.
Il a appelé également l’ensemble des composantes et des pôles du Forum à la vigilance et la mobilisation, car la période qui s’annonce exige de nous tous davantage de sacrifices. Notre pays a besoin de nous ; la démocratie et la stabilité sont menacées par l’attitude unilatérale et provocatrice du pouvoir.