Le RFD inscrit l’implantation du parti au pouvoir dans le cadre d’un plan B pour les prochaines élections (Communiqué)

, par  masterEveil , popularité : 10%

Le RFD inscrit l’implantation du parti au pouvoir dans le cadre d’un plan B pour les prochaines élections (Communiqué)

Le RFD, principal parti de l’opposition radicale, a qualifié dans le communiqué suivant, la campagne d’implantation de l’UPR, le parti au pouvoir, de RFD de « large opération de fraude » et de genre nouveau, en perspective des futures élections :
« Le régime du général Mohamed Ould Abdel Aziz s’est constamment attelé à piétiner la constitution, les institutions qui en émanent et les symboles de la République, a étouffer les libertés individuelles et collectives, à recourir à l’emprisonnement arbitraire et au contrôle judiciaire à l’encontre des élus, des journalistes, des syndicalistes et des défenseurs des droits de l’homme, à réprimer brutalement les manifestations d’étudiants, à procéder à la fermeture d’une partie des médias privés et à l’interdiction de débats contradictoires dans les programmes d’une autre partie, à faire des médias publics une tribune au service exclusif du pouvoir et de ses soutiens,

à liquider les institutions publiques les plus importantes en licenciant leurs travailleurs sans les ùoindres droits, à abandonner les citoyens à leur triste sort en les privant de services de santé et d’éducation fiables et d’un minimum de conditions pour une vie décente…

Dans ce même contexte, de sérieux indices semblent révéler l’intention du pouvoir à procéder à une révision des listes électorales, en dehors du cadre légal, sous le prétexte fallacieux d’une opération d’implantation de son parti ; une opération au service de laquelle tous les moyens humains matériels et techniques de l’Etat sont exploités comme les bases de données de l’agence nationale du registre des populations et de la CENI.

Au cours de cette soit-disante implantation, des pressions en tout genre ont été exercées sur l’ensemble des institutions publiques et privées ainsi que sur les dignitaires, d’ignobles procédés ont été utilisés pour enregistrer des citoyens, au mépris des nobles valeurs de notre pays.

Nous sommes convaincus au RFD que ces manœuvres dénotent d’une intention ferme du pouvoir à procéder à une large opération de fraude, d’un genre nouveau, lors des prochaines élections, en faisant en sorte que l’UPR puisse se substituer aux institutions en charge de superviser les élections, ce qui ferait perdre toute crédibilité au processus électoral.

Suivant avec beaucoup d’intérêt et de préoccupation ces développements, le RFD : - condamne avec force l’usage des moyens de l’État et de son pouvoir au profit d’intérêts partisans ou particulier ;

- attire l’attention de l’opinion publique nationale et internationale sur la gravité de ces pratiques abjectes, menée au grand jour, et les conséquences désastreuses qui en découleraient ;

- lance un vibrant appel à l’ensemble de les forces vives de la Nation pour faire barrage aux manœuvres du général qui menant, sérieusement, l’unité nationale et la paix civile.

Nouakchott, 25 Rajab 1439 - 11 avril 2018
Le Département de la Communication du RFD


Echos&Confi

Les femmes bien loties dans le (...)